Rhythmic risk evolution in HFrEF patients with a primary prevention ICD : A French single center experience in a real-life cohort - Archive ouverte HAL Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Rhythmic risk evolution in HFrEF patients with a primary prevention ICD : A French single center experience in a real-life cohort

Impact de la prise en charge médicamenteuse de l' IC systolique sur le risque rythmique chez les patients implantés d'un DAI en prévention primaire : l'expérience nancéienne.

(1)
1

Abstract

INTRODUCTION : Depuis la publication de l‟étude MADIT II, le défibrillateur automatique implantable (DAI) constitue la pierre angulaire dans la prévention de la mort subite (MS) chez les patients porteurs d‟une insuffisance cardiaque avec FEVG réduite (HFrEF). Mais le risque de MS a considérablement diminué ces dernières années. OBJECTIF :L‟objectif de l‟étude était de comparer le taux d‟arythmies ventriculaires (AV) entre deux cohortes de patients avec HFrEF implanté d‟un DAI en prévention primaire dans la période post-MADIT II et 10 ans plus tard. Nous avons également essayé d‟identifier les facteurs associés à la variation du taux d‟AV. MÉTHODES : Nous avons mené une étude rétrospective et monocentrique portant sur les patients porteurs d‟une HFrEF et implantés d‟un en prévention primaire au CHU de NANCY. Les patients ont été divisés en deux groupes selon l‟année d‟implantation : 2004-2009 et 2014-2018. Le critère de jugement principal était l‟apparition d‟une arythmie ventriculaire traitée dans les deux ans suivant l‟implantation. Les critères secondaires comprenaient la mortalité à 2 ans et un critère d‟évaluation composite des arythmies ventriculaires et décès à 2 ans. RÉSULTATS : 611 patients ont été analysés ; 305 pour une implantation entre 2004 et 2009 et 306 entre 2014 et 2018. Deux ans après l‟implantation, 33 patients (10,8 %) ont présenté une arythmie ventriculaire au cours de la deuxième période d‟implantation contre 79 patients (25,9 %) au cours de la première période. Une trithérapie optimale, une dose plus élevée de bêtabloquant, une meilleure FEVG et une revascularisation étaient associées à ce risque. En revanche, la mortalité globale n‟a pas été réduite de manière significative, avec une augmentation de la part de la mortalité non cardiovasculaire. Une diminution des arythmies ventriculaires et du critère d‟évaluation composite pouvait déjà être observée au sein même de la première période. CONCLUSION : Cette étude confirme que le risque rythmique a considérablement diminué ces 15-20 dernières années avec une diminution du taux d‟arythmies ventriculaires chez les patients porteurs d‟un DAI en prévention primaire. Cependant, les causes de cette diminution restent incertaines et d‟origine probablement multifactorielle.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2020_BELLO_HUGO.pdf (2.79 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03298102 , version 1 (23-07-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03298102 , version 1

Cite

Hugo Bello. Impact de la prise en charge médicamenteuse de l' IC systolique sur le risque rythmique chez les patients implantés d'un DAI en prévention primaire : l'expérience nancéienne.. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨hal-03298102⟩
17 View
35 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More