Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Etude rétrospective de l'impact des immunoglobulines de lapin anti-thymocytes humains FRESENIUS (GRAFALON, ATG-F) utilisées en prophylaxie de la GvHD chez des patients atteints d'hémopathies malignes allogreffés à partir d'un donneur non apparenté après un conditionnement myéloablatif

Résumé : INTRODUCTION : La maladie du greffon contre l‟hôte (GvHD) est une complication fréquente de la greffe de cellules souches hématopoïétiques (CSH). La déplétion T in vivo par immunoglobulines de lapin ATG pendant le conditionnement a prouvé son efficacité en réduisant la survenue de la GVH aiguë (GvHDa) et chronique (GvHDc), sans impact sur la survie globale ou la rechute (Walker et al, 2016). Quelques essais prospectifs randomisés de phase III ont testé l‟immunoglobuline ATG-F contre placebo ou absence d‟ATGF dans les conditionnements myéloablatifs de greffes non apparentées (Socié et al, 2011; Soiffer et al, 2017) et ont démontré une diminution de l‟incidence de GvHDc modérée à sévère et de GvHDa de grade II à IV. L‟objectif de notre étude était d‟évaluer dans la vraie-vie l‟impact de l‟ATG-F sur l‟incidence de GvHD pour des greffes non apparentées avec conditionnement myéloablatif. MAtÉRIEL ET MÉTHODES : Des patients adultes étaient inclus à condition d‟avoir reçu une allogreffe de CSH entre décembre 2012 et octobre 2018 avec un donneur non apparenté et après conditionnement myéloablatif comprenant de l‟ATG-F à la dose de 20 mg/kg/jour de J-3 à J-1 (dose totale de 60 mg/kg). 91 patients traités dans le service de greffe de l‟hôpital Saint Louis ont ainsi été identifiés. Les critères de jugement incluaient la survenue d‟une GvHDa ou d‟une GvHDc, la mortalité non liée à la rechute, la survenue d‟une rechute, la survie sans maladie, la survie globale, l‟arrêt des immunosuppresseurs et la survie sans GvHD et sans rechute (GRFS). RÉSULTATS : 98% des patients ont reçu une prophylaxie de la GvHD par Ciclosporine et MTX (89/91). La majorité était atteinte de leucémie aiguë lymphoïde (62%) et la médiane d‟âge était de 30,88 ans [21,98- 40,52]. Les greffons étaient surtout d‟origine périphérique (95%) plutôt que médullaire (5%). 21% des donneurs étaient phéno-identiques 9/10 (pour les loci HLA-A, -B, -C, -DQB1 and –DRB1). 90% des patients (82/91) étaient en rémission complète avant la greffe. Au 6 juin 2019, la médiane de suivi était de 38 mois. À J100, l‟incidence cumulée (IncCum) de GvHD aiguë de grades II à IV était de 46% [95% IC 36-56]. L‟IncCum de GvHD aiguë de grades III à IV était de 15% [95% IC 8-23]. À deux ans, les IncCum de GvHD chronique de tous grades et de grade modéré/sévère étaient de 35% [95% IC 25-45] et 17% [95% IC 7-24] respectivement. L‟ICT était le seul facteur de risque identifié de GvHDa de grade II-IV et, la présence d‟une incompatibilité HLA et le nombre de cellules CD34 infusées étaient corrélés à un risque plus élevé de GvHDc modéré/sévère. Pendant le suivi, 23 patients sont décédés, principalement de rechute (43%) et de GvHD (26%). À 3 ans, la survie globale et la mortalité non liée à la rechute étaient de 76% et 15% respectivement. 18 patients ont progressé ou rechuté pendant le suivi, correspondant à une IncCum de rechute à 3 ans de 17%. La survie sans maladie et sans GvHD à 3 ans était de 31%. L‟IncCum d‟arrêt des immunosuppresseurs chez les patients vivants était de 57%. L‟IncCum d‟infections (fongiques, EBV ou CMV) était de 9% à J30, 55% à J100 et 58% à 3 ans. CONCLUSION / PERSPECTIVES : Dans cette cohorte de patients, l‟incidence de GvHD aiguë et chronique est plus élevée que dans l‟étude prospective randomisée contre placebo de Soiffer et al où seuls les patients en émission complète étaient inclus. Avec une médiane de suivi de 3 ans, les résultats de cette étude sont globalement très encourageants dans cette population particulièrement à risque. Cette étude confirme les bons résultats des études prospectives dans la vraie-vie mais soulève à nouveau la question des infections induites
Document type :
Master thesis
File URL :
http://docnum.univ-lorraine.fr/ulprive/BUMED_T_2019_DIVOUX_MARION.pdf
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-03298380
Contributor : Thèses d'Exercice Ul <>
Submitted on : Friday, July 23, 2021 - 3:32:21 PM
Last modification on : Saturday, July 24, 2021 - 3:40:00 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03298380, version 1

Citation

Marion Divoux. Etude rétrospective de l'impact des immunoglobulines de lapin anti-thymocytes humains FRESENIUS (GRAFALON, ATG-F) utilisées en prophylaxie de la GvHD chez des patients atteints d'hémopathies malignes allogreffés à partir d'un donneur non apparenté après un conditionnement myéloablatif. Sciences pharmaceutiques. 2019. ⟨hal-03298380⟩

Share

Metrics

Record views

2