Etude des trajectoires cliniques dans l'enfance et dans l'adolescence de deux populations : l'une souffrant de troubles affectifs, l'autre de schizophrénie : Protocole EDIPHAS, à propos de 205 cas - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Study of early phases of affective disorders and schizophrenia : about 205 patients

Etude des trajectoires cliniques dans l'enfance et dans l'adolescence de deux populations : l'une souffrant de troubles affectifs, l'autre de schizophrénie : Protocole EDIPHAS, à propos de 205 cas

Abstract

En clinique pédopsychiatrique, présumer du devenir des jeunes patients présentant des symptômes psychotiques ou de la lignée thymique est une question parfois sensible. Il est cependant important d'avoir précocement une orientation diagnostique afin d'adapter les soins en conséquence. C'est dans ce contexte que s'est inscrit le protocole de recherche EDIPHAS et le présent travail de thèse. Les résultats de notre étude, comparant l'évolution et l'âge d'apparition des symptômes durant l'enfance et l'adolescence de 123 patients développant une schizophrénie (SZ) et 82 un trouble du spectre bipolaire (TSB), nous ont permis de schématiser des trajectoires évolutives distinctes pour chaque groupe. Nos résultats concordent globalement avec la littérature actuelle, et sont conformes à l'hypothèse neurodéveloppementale qui tend à s'imposer. Les patients du groupe SZ avaient tendance à présenter plus de difficultés à chaque étape développementale. Ces difficultés persistaient pour parfois s'accentuer avec l'émergence de symptômes comportementaux, négatifs et positifs. Les patients du groupe TSB étaient plus susceptibles de présenter des symptômes anxieux durant l'enfance et thymiques à l'adolescence. Un arbre décisionnel a été extrait. Ce dernier offre une prédictivité élevée dans notre population : 87,3% des patients reçoivent le bon diagnostic prévisionnel. Un profil atypique a émergé parmi la population TSB avec la présence de multiples symptômes positifs associés aux plus classiques symptômes thymiques. La combinaison de toutes ces données pourrait favoriser en pratique l'identification précoce des patients à risque, ce qui est primordial pour leur offrir une prise en charge adaptée. Le développement des intelligences artificielles, nourri par les approches multivariées et multimodales, offre des perspectives prometteuses en termes de prévention, de détection des sujets à risque de transition, de diagnostic différentiel précoces et de médecine personnalisée. En attendant une meilleure prédictivité de ces outils, il convient de poursuivre et d'enrichir la vision sémiologique globale des troubles psychiatriques. Adopter une compréhension plus dimensionnelle pourrait contribuer au développement d'une prise en charge plus spécifique des enfants et adolescents dont le fonctionnement global est affecté.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2019_LEGER_MATHILDE.pdf (4.31 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03298383 , version 1 (23-07-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03298383 , version 1

Cite

Mathilde Léger. Etude des trajectoires cliniques dans l'enfance et dans l'adolescence de deux populations : l'une souffrant de troubles affectifs, l'autre de schizophrénie : Protocole EDIPHAS, à propos de 205 cas. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨hal-03298383⟩

Collections

UNIV-LORRAINE
50 View
141 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More