Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

La toux provoquée par l'exercice physique et sa validité pour le dépistage de la bronchoconstriction induite à l'exercice : validation pour la médecine générale

Résumé : INTRODUCTION : L'asthme est la pathologie chronique la plus répandue en pédiatrie et la toux est l'un des symptômes le plus fréquent. Prenant en compte le fait que les centres d'exploration des fonctions pulmonaires sont difficiles d'accès en soins primaires pour les patients résidents en zones rurales, nous avons tenté de mettre en évidence un moyen diagnostique de l'asthme/la broncho constriction induite à l'exercice (BIE), sans avoir recours au test de provocation bronchique. Le but de cette étude était d'évaluer la validité du symptôme de toux à l'exercice pour le diagnostic de BIE. MÉTHODES : Nous avons réalisé une étude rétrospective qui a analysé les données de patients ayant subi un test de provocation bronchique àl'exercice. Les dossiers médicaux de 246 patients ont été analysés pour cette étude, en répertoriant la présence d'une toux au test d'exercice, et les antécédents de toux à l'exercice rapportés à l'interrogatoire médical. Pour 69 patients, la présence d'une toux à l'exercice était évaluée par 2 questionnaires validés, l'un rapportant la présence d'une toux à l'exercice sur les 12 derniers mois, l'autre sur les 3 derniers jours précédant le test. La validité de la toux à l'exercice a été évaluée par calcul de la sensibilité, spécificité, des valeurs prédictives positives et négatives pour la présence d'une BIE. La BIE était définie pour une chute du VEMS≥10% par rapport à la valeur pré test. RÉSULTATS : La toux provoquée par le test d'exercice, utilisant un tapis de course électrique, (pendant et/ou après) avait une faible sensibilité (22.1%-54.5%) mais une spécificité plutôt haute (69.6%-84.8%) avec une VPP relativement haute (70.8%-76.8%). La spécificité et la VPP de la toux provoquée pendant le test d'exercice (91.8%-86.7%) pour le diagnostic de BIE étaient les plus élevées chez les enfants réalisant le test de provocation pour évaluer le contrôle de l'asthme. Chez les enfants ayant reçu les questionnaires validés (n=69), les antécédents de toux provoquée par l'exercice durant les 12 derniers mois et durant les 3 derniers jours avaient une sensibilité (76.9%-90%) et une VPN (83.3%-92.3%) relativement hautes, mais une faible spécificité (13.5%-53.7%) et une faible VPP (20.8%-28.6%) pour le diagnostic de BIE. CONCLUSIONS : notre étude a révélé une spécificité et une VPP relativement hautes de la toux provoquée pendant ou après le test d'exercice pour le diagnostic de BIE, en particulier chez les patients asthmatiques adressés pour évaluation du contrôle de l'asthme. Cela suggère que la toux provoquée pendant un exercice intense pourrait être utilisée comme un marqueur d'asthme insuffisamment contrôlé. Cependant les antécédents de toux à l'exercice rapportés par interrogatoire avaient une spécificité et une VPP faibles, mais une sensibilité et un VPN élevées pur le diagnostic de BIE, suggérant que l'absence de toux à l'exercice pourrait être un bon marqueur de l'absence de BIE. De prochaines études prospectives devraient être réalisées pour confirmer l'utilisation du symptôme de toux à l'exercice pour le diagnostic de BIE.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-03298577
Contributor : Thèses d'Exercice Ul Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, July 23, 2021 - 4:53:21 PM
Last modification on : Sunday, November 21, 2021 - 3:32:08 AM

File

BUMED_T_2019_THIETRY_LAURA.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03298577, version 1

Citation

Laura Thiétry. La toux provoquée par l'exercice physique et sa validité pour le dépistage de la bronchoconstriction induite à l'exercice : validation pour la médecine générale. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨hal-03298577⟩

Share

Metrics

Record views

7

Files downloads

5