Skip to Main content Skip to Navigation
Directions of work or proceedings

La restitution Entre activité et formation, un concept à explorer

Abstract : Avec la question de la restitution des biens culturels acquis à l’occasion de la colonisation, la restitution acquière aujourd’hui une dimension quasi anthropologique. Sans se déprendre de cet ancrage sociohistorique et politique, cet ouvrage concerne un champ plus circonscrit ; il vise d’abord à comprendre la part de la restitution dans les démarches de recherche, notamment dans les sciences humaines et sociales, dans la formation et plus singulièrement au travers des instruments et des modes d’interaction qui l’accompagnent ou la prolongent ; enfin, dans un dispositif original, né il y a vingt ans, dans lequel cette part est centrale, la validation des acquis de l’expérience. Plus largement, la part de la restitution, c’est le concours décisif qu’elle peut apporter à des ambitions de partage et de négociation des savoirs. C’est une manière de donner la parole à l’expérience et, d’une certaine façon, de lui donner la possibilité d’exister en armant les sujets de nouvelles ressources réflexives. C’est une modalité spécifique d’explicitation et de mise en forme de soi et de ses acquis, rendant accessible ce qui constitue le ferment d’une valeur particulière, en quête de sa reconnaissance. L’activité de restitution est une activité à part entière qui mérite d’autant plus d’être développée qu’elle permet de donner la parole à des personnes qui, soit ne l’ont pas, soit ne savent pas très bien comment la prendre ; elle permet de parler à des personnes susceptibles en retour de donner un sens nouveau ou d’ouvrir des perspectives nouvelles à celles qui ont fait l’effort de restituer ; elle permet de formaliser ce qui, par manque de forme, empêche de (se) construire. La restitution appartient évidemment à la transaction sociale comme interaction organisée, encadrée ; comme manière d’échanger des savoirs et des représentations issus de registres divers et d’histoires différentes ; comme possibilité de faire advenir un sens nouveau dans la relation, un univers original dans des configurations humaines obligées de se constituer avec des ressources et des places différenciées pour espérer continuer d’évoluer. Cet ouvrage s’inscrit notamment dans le projet d’un Observatoire critique des transformations de la formation (https://octet-lab.eu/) qui se propose d’identifier et d’analyser les transformations des activités porteuses de l’intention de former. Dans cette perspective, la restitution est une autre manière de penser la formation, à la fois comme pratique incluse dans des démarches d’enquête et comme moment particulier d’accompagnement des personnes et de construction de parcours professionnels. Cet ouvrage s’adresse d’abord aux chercheurs intéressés par les questions d’expérience et de partage des savoirs. Il intéressera également les professionnels de la formation, de l’accompagnement et des parcours, qui pourront y repérer les occasions de donner plus de place dans leurs pratiques à l’activité de restitution, écrite ou orale, plus ou moins formelle. Enfin, il aidera toutes les personnes qui portent la conviction que le développement durable se niche dans la capacité d’entendre ce que l’autre parvient à dire de son expérience, de ses découvertes, de ses étonnements.
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-03414830
Contributor : Isabelle Houot Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, November 4, 2021 - 4:32:57 PM
Last modification on : Friday, November 5, 2021 - 4:05:00 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03414830, version 1

Collections

Citation

Françoise de Viron, Isabelle Houot, Emmanuel Triby. La restitution Entre activité et formation, un concept à explorer. 2021, 978-2-36630. ⟨hal-03414830⟩

Share

Metrics

Record views

13