Sculptures archaïques de Délos - Université de Lorraine Access content directly
Journal Articles Bulletin de Correspondance Hellénique Year : 2020

Αρχαϊκά γλυπτά από τη ∆ήλο: δύο λιοντάρια, µια σειρήνα και δύο πουλιά

Archaic sculptures from Delos

Sculptures archaïques de Délos

Abstract

Certaines sculptures d’époque archaïque trouvées dans les fouilles de l’École française d’Athènes à Délos sont encore très peu connues : c’est le cas des œuvres étudiées dans cet article, qui datent toutes de la fin de la période considérée. La paire de lions A 4103 et A 4104, trouvée par Homolle en 1878 dans l’Artémision (voir, en appendice, un bilan sur les sculptures archaïques découvertes à cette occasion), appartient à une série de fauves figurés dans une attitude menaçante qui est représentée, en particulier, par deux exemplaires de l’Acropole d’Athènes également étudiés ici ; placés sur de hauts supports, peut‑être vers l’entrée du sanctuaire, ils soulignaient la puissance redoutable de l’Apollon Délien et de sa sœur Artémis. La sirène A 3995, un des rares exemples en ronde bosse de ce type de monstre à l’époque archaïque, se rapportait probablement au culte d’Artémis. Enfin, il est certain que la paire d’oiseaux A 3122 et A 3123 (pigeons ou colombes) provient non pas de l’Héraion, comme on l’a pensé, mais d’une zone située au sud‑est du lac : ils appartenaient peut‑être au sanctuaire GD4 68, comme la lionne A 4105.
Certain sculptures from the Archaic period, found in the excavations by the French School at Athens on Delos, are still relatively unknown; this is the case for the works studied in this article, which all date to the end of the period in question. The pair of lions A 4103 and A 4104, found by Homolle in 1878 in the Artemision (see the appendix with a catalogue of the Archaic sculptures found on this occasion), belong to a series of wild animals depicted in a menacing stance, which is also particularly represented by two examples from the Athenian Acropolis, also discussed in the present article. Placed on tall bases, perhaps at the entrance to the sanctuary, the two lions from Delos emphasize the formidable power of Delian Apollo and his sister Artemis. The siren A 3995, a rare Archaic example in the round of this mythical monster, is probably associated with the cult of Artemis. Finally, it is certain that the pair of birds A 3122 and A 3123 (pigeons or doves) do not come from the Heraion, as previously thought, but rather from an area to the southeast of the Lake ; they perhaps belong to the sanctuary GD4 68, like the lioness A 4105.
Certaines sculptures d’époque archaïque trouvées dans les fouilles de l’École française d’Athènes à Délos sont encore très peu connues : c’est le cas des œuvres étudiées dans cet article, qui datent toutes de la fin de la période considérée. La paire de lions A 4103 et A 4104, trouvée par Homolle en 1878 dans l’Artémision (voir, en appendice, un bilan sur les sculptures archaïques découvertes à cette occasion), appartient à une série de fauves figurés dans une attitude menaçante qui est représentée, en particulier, par deux exemplaires de l’Acropole d’Athènes également étudiés ici ; placés sur de hauts supports, peut‑être vers l’entrée du sanctuaire, ils soulignaient la puissance redoutable de l’Apollon Délien et de sa sœur Artémis. La sirène A 3995, un des rares exemples en ronde bosse de ce type de monstre à l’époque archaïque, se rapportait probablement au culte d’Artémis. Enfin, il est certain que la paire d’oiseaux A 3122 et A 3123 (pigeons ou colombes) provient non pas de l’Héraion, comme on l’a pensé, mais d’une zone située au sud‑est du lac : ils appartenaient peut‑être au sanctuaire GD4 68, comme la lionne A 4105.

Dates and versions

hal-03546112 , version 1 (27-01-2022)

Identifiers

Cite

Antoine Hermary. Sculptures archaïques de Délos : deux lions, une sirène et deux oiseaux. Bulletin de Correspondance Hellénique, 2020, 144 (1), pp.43-106. ⟨10.4000/bch.1045⟩. ⟨hal-03546112⟩
73 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More