Skip to Main content Skip to Navigation
Book section

Flaubert : une icône idolâtrée en Russie (1868-1918)

Abstract : Notre étude a bien évidemment l’objectif d’expliciter notre titre, au-delà de ce clin d’œil, amusé, à la querelle des iconoclastes et des iconodules et au monde slave. Mais il nous semble nécessaire de préciser d’emblée que nous considérons, en suivant Marie José Mondzain, que c’est le regard idolâtre qui transforme une icône en idole. Pour cette autrice, en effet, « on appelle idole tout objet univoque qui emprisonne son spectateur dans toutes les servilités fusionnelles du visible et du sens ». Dans le « cas Flaubert » qui nous occupe, il s’agit bien d’un « commerce des regards », des lectures, pourrait-on ajouter, qui programme une « consommation univoque et consensuelle d’un sens », puisque « l’idole n’est rien d’autre que l’objet qui transforme le commerce des regards en marché des visibilités ». C’est cette « opération imageante » que nous souhaitons examiner ici. Rappelons, pour inaugurer notre propos et signaler à quel point la référence à Flaubert était omniprésente dans le monde russe, que c’est dans L’Idiot de Dostoïevski qu’on trouve l’une des mentions les plus saisissantes et connues d’une œuvre de Flaubert : Madame Bovary est le dernier livre qu’a lu Nastassia Filippovna ! Il s’agira, donc, ici, pour nous, d’examiner la portée des références explicites à Flaubert et à ses œuvres/personnages dans un corpus de textes qui, prima facie, sont fort éloignés du régime scripturaire et esthétique de l’auteur français. Nous songeons, en particulier, aux produits culturels de masse (roman, récit, théâtre) qui ont envahi le champ littéraire russe à l’instar de ses homologues occidentaux. Cette greffe de Flaubert dans de tels textes peut apparaître relativement paradoxale et a priori incompossible. En effet, le greffon, reconnu unanimement comme appartenant de droit à la culture légitime, et les porte-greffe, prototypes exemplaires d’une culture illégitime à visée essentiellement éthico-pratique, apparaissent fort hétérogènes autant dans leur « essence » que dans leur usage, et donc incompatibles Et pourtant, nous le montrerons, la greffe prend !
Document type :
Book section
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-03668320
Contributor : Dranenko Galyna Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Saturday, May 14, 2022 - 5:01:40 PM
Last modification on : Sunday, May 15, 2022 - 3:32:34 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03668320, version 1

Collections

Citation

Galyna Dranenko. Flaubert : une icône idolâtrée en Russie (1868-1918). ENS de Lyon. Godeau F., Dayre E. (dirs), (D)’Après Flaubert, Éditions KIMÉ, 2021, 9782380720037. ⟨hal-03668320⟩

Share

Metrics

Record views

0