Identification des facteurs déterminant les limitations et arrêts des thérapeutiques en pré hospitalier - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Identification of factors determining withholding and withdrawing treatment in pre hospital emergency medicine

Identification des facteurs déterminant les limitations et arrêts des thérapeutiques en pré hospitalier

Virginie Imperial
  • Function : Author
  • PersonId : 1172120
  • IdRef : 258170069

Abstract

INTRODUCTION: Les situations de limitations et arrêts des thérapeutiques font parties intégrantes de l’activité de la médecine d’urgence. Les lois et recommendations actuelles condamnent l’obstination déraisonnable et imposent le respect des volontés du patient et la collégialité de la prise de décision. Cependant leurs applications telles quelles dans le contexte de l’urgence demeurent complexes, et d’autant plus en pré hospitalier. Peu d’études ont été actuellement réalisées et de nombreuses améliorations restent à faire. OBJECTIF : L’objectif principal de l’étude est d’identifier les facteurs déterminants les décisions de LAT chez les patients pris en charge initialement en préhospitalier. METHODES : Il s’agit d’une étude rétrospective, observationnelle multicentrique réalisé au sein du SAMU et SAU du CHRU de Nancy, ainsi qu’au sein des SAU des CH de Toul, Lunéville et PAM sur une période d’un an. Pour l’ensemble des patients les caractéristiques démographique, clinique et paraclinique ont été recueillis et analysé. La comparaison des caractéristiques a été effectuée à l’aide du test statistique non paramétrique du Wilcoxon pour les variables continues et en utilisant le test de Fisher exact pour les variables catégorielles décrites en proportions. RESULTATS : Au total, 179 patients ont été inclus. L’âge moyen de la population était de 81 ans avec 59,8% de femmes. Le taux de LAT était de 53,0%. Ils s’agissaient principalement de patients polypathologiques avec une autonomie fortement diminuée dans 59% des cas. La famille était sollicitée dans plus de 68% des situations et l’avis d’un second médecin dans plus de 50%. Il s’agissait principalement du médecin réanimateur. Le taux de décès était de 75%. Une différence significative a été constaté sur le plan de l’autonomie (p<0,002), le lieu de vie (p<0,002), l’avis de la famille (p<0,0001), l’avis du médecin traitant (p<0,002) et du réanimateur (p<0,0001). CONCLUSION: Les situations de LAT constituent une réalité dans l’exercice de la médecine d’urgence. Les lois et recommandations en vigueur restent difficiles à appliquer dans la pratique malgré les précisions apportées par les recommandations de 2018. Aussi, il parait important de développer la mise en place d’outils afin d’aider et d’améliorer les pratiques notamment en pré hospitalier ou le médecin se retrouve souvent seul.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2020_IMPERIAL_VIRGINIE.pdf (2.17 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03805993 , version 1 (07-10-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03805993 , version 1

Cite

Virginie Imperial. Identification des facteurs déterminant les limitations et arrêts des thérapeutiques en pré hospitalier. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨hal-03805993⟩
17 View
66 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More