Interprofessionnalité : quelles pistes pour améliorer la relation et la communication entre les médecins généralistes et les biologistes en ambulatoire - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Interprofessional relationships : Leads to improved relations and communication between general practitioners and liberal biologists

Interprofessionnalité : quelles pistes pour améliorer la relation et la communication entre les médecins généralistes et les biologistes en ambulatoire

Alexandre Schwartz
  • Function : Author
  • PersonId : 1172145
  • IdRef : 256993130

Abstract

Les biologistes médicaux et les généralistes communiquent très régulièrement. Peu de travaux s’intéressent à cette relation professionnelle. Ce travail a pour but d’explorer cette relation, d’identifier d’éventuelles difficultés et proposer des pistes d’amélioration. Nous avons réalisé une thèse qualitative dans la région Grand Est sur huit mois, avec du côté généraliste deux focus-group et un entretien semi-dirigé pour un total de 15 généralistes et du côté biologistes douze entretiens semi-dirigé. Entretiens retranscrits puis codés via le logiciel N’vivo. Les relations interprofessionnelles étaient décrites comme bonnes. Les difficultés rencontrées concernent les périodes de week-end et le soir après la fermeture des cabinets et laboratoires. Pour les généralistes, ces difficultés sont liées au délai de rendu de résultat. Pour les biologistes, la principale difficulté est de joindre le généraliste sur ces périodes. Les généralistes sont gênés en raison des disparités entre chaque groupement de laboratoires, notamment au niveau des critères d’appels. Les biologistes ont des difficultés avec les prescriptions, qui peuvent être inadéquates ou illisibles. Les deux groupes expriment le besoin d’avoir plus de formations communes et souhaitent une amélioration de la communication. Les solutions proposées sont d’améliorer la qualité des prescriptions et d’anticiper l’absence du généraliste. Les généralistes ont évoqué une prise en charge des INR par le biologiste et souhaitaient avoir un site de référence pour la prescription de biologie. Ils souhaitent également une harmonisation des pratiques entre les différents groupements de laboratoires. Les biologistes souhaitent des renseignements cliniques sur la prescription mais les généralistes craignent une rupture du secret médical. Au total, les deux spécialités ont de bonnes relations mais évoquent des difficultés qui méritent d’être explorées et résolues. Notre travail propose plusieurs solutions possibles.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2020_SCHWARTZ_ALEXANDRE_PICHON_SARAH.pdf (1.16 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03806024 , version 1 (07-10-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03806024 , version 1

Cite

Alexandre Schwartz, Sarah Pichon. Interprofessionnalité : quelles pistes pour améliorer la relation et la communication entre les médecins généralistes et les biologistes en ambulatoire. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨hal-03806024⟩
29 View
18 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More