Pénétrance incomplète et phénotype clinique étendu dans une mutation lorraine d’ATL1 (SPG3A) : étude couplée à la TEP-18FDG - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Reduced penetrance of an eastern French mutation in ATL1 autosomal dominant inheritance (SPG3A) : extend phenotypic spectrum coupled with brain 18F-FDG PET

Pénétrance incomplète et phénotype clinique étendu dans une mutation lorraine d’ATL1 (SPG3A) : étude couplée à la TEP-18FDG

Armand Hocquel
  • Function : Author
  • PersonId : 1172160
  • IdRef : 256364265

Abstract

La paraplégie spastique SPG3A liée à ATL1, fait partie du groupe très hétérogène des paraplégies spastiques héréditaires. Il s’agit de la deuxième PSH autosomique dominante la plus fréquente. La clinique correspond à une atteinte spastique progressive des membres inférieurs. La pénétrance de la maladie est incomplète et il existe une sévérité clinique variable qui semble indépendante du génotype. De rares phénotypes complexes avec neuropathies ont été décrits, mais peu de données concernant l’imagerie fonctionnelle ou l’évaluation cognitive de ces patients sont disponibles. L’objectif de notre étude était de rapporter les données de suivi cliniques/paracliniques standardisées dans 2 familles lorraines porteuses de la même mutation faux sens c.1483C>T dans ATL1, et de mettre en évidence des différences phénotypiques nouvelles ou peu décrites notamment grâce à l’utilisation du TEP-18FDG. Nous avons réalisé un suivi clinique et paraclinique comportant un TEP-18FDG, une IRM cérébrale et médullaire, un ENMG, un sudoscan® et un bilan neuropsychologique complet pour chaque patient. Des mesures de surfaces médullaires, cervicales et thoraciques ont été réalisées et comparées à des IRM médullaires de sujet contrôles d’âge similaire. Les PET TDM ont été analysés visuellement puis en semi-quantitatif via une cartographie statistique paramétrique qui se basait sur des sujets sains appareillés sur l’âge. 5 patients issus des 2 familles ont réalisé l’ensemble de ces examens. L’expressivité de leur maladie était extrêmement hétérogène (SPRS 0-21). On retrouvait un hypométabolisme cérébelleux et temporal supérieur ou moyen en analyse semi quantitative chez tous les patients adultes et au niveau du cortex pré frontal chez 2 patients. Les BNP mettaient en évidence chez certains patients un syndrome dysexécutif. Leurs moelles étaient significativement plus fines en cervical et thoracique que celles du groupe contrôle. Les sudoscan® montraient des signes de neuropathie des petites fibres chez 3 patients. Ces résultats montrent une atteinte plus complexe du phénotype lié à ATL1 avec une expressivité très variable de la maladie. Il semble important d’ effectuer une évaluation neuropsychologique, et de dépister des signes de neuropathie des grosses ou petites fibres chez ces patients. Ils suggèrent l’implication de boucles cortico-cérébelleuses dans la pathogénèse liée à ATL1. La recherche de comutations ou de phénomènes épigéniques pour expliquer cette hétérogénéité phénotypique, par la réalisation de génomes et de transcriptomes, serait une approche pour répondre à ces questions.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2020_HOCQUEL_ARMAND.pdf (3.38 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03806041 , version 1 (07-10-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03806041 , version 1

Cite

Armand Hocquel. Pénétrance incomplète et phénotype clinique étendu dans une mutation lorraine d’ATL1 (SPG3A) : étude couplée à la TEP-18FDG. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨hal-03806041⟩
12 View
155 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More