De la nécessité de rassembler le Moi, articulation entre cliniques du jeune enfant et du vieillissement, Moi-Peau, enveloppes et toucher - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2022

De la nécessité de rassembler le Moi, articulation entre cliniques du jeune enfant et du vieillissement, Moi-Peau, enveloppes et toucher

Abstract

Seemingly opposed the clinical cares of elderly and of young children seem to be articulated according to certain notions. Anzieu (1975) developed the concept of the "Skin- Ego", based on the biological tissue of the skin. The psychic Self of young children is supported by their bodily Self, thanks to experiences on the surface of their skin, during interactions with their mother, such as cuddling. He continued with the notion of the "psychic envelope" (1985), inspired by the envelope that the skin forms on the body. The skin is thus a surface where multiple interactions take place through touch. The whole thus directly influences the capacity of individuals to grasp their body image but also their psychic limits and their identity, throughout life. However, as age advances, the integrity of identity is threatened by cognitive decline. Yet, while the senses gradually fade, the sense of touch is the last to be affected. Thus, the elderly retain their sensitivity to the surface of their skin, and it is then that the importance of the first interactions experienced as babies resurfaces. The present research therefore put forward the following hypothesis: the Self of these two extremes of life needs to be gathered, by an object containing their experiences, via the skin and its interactions. Using an oximeter, a pain scale and a weighted blanket, the heart rate and levels of well-being and relaxation were observed in 5 participants, aged on average 95 years, in a nursing home. The weighted blanket was meant to recreate the "deep" pressure felt during hugs, massages, effleurages or caresses, which in the course of ageing become essential and convey messages regarding the delimitation of the body envelope, and thus of the psychic envelope. The constants were taken at the beginning of the experiment, after the blanket was placed on the participant, and then at the end, 10 minutes later. The participant's body relaxation was also observed. The results represent the difference in constants over time. The majority of the results were not usable however, as the conditions did not allow for experimentation: refusal, participant too agitated, infantilizing experience, oppressive blanket. Another experiment was carried out in parallel: that of a therapeutic touch by effleurage and smoothing, carried out by a psychomotrician on a 98 year old participant. The same protocol was applied, without the blanket. The decrease in heart rate at the end of the experiment can be translated into a decrease in anxiety, and thus into bodily relaxation. In addition, the participant reported an improvement in her well-being between the beginning and end of the experiment. Threatened in their sense of identity, the elderly, as the babies of yesteryear they once were, need to re-explore their body map and therefore their mental map that they have already discovered once, through interactions on the surface of their skin. Indeed, the results show that a weighted blanket is not appropriate for these people, whereas the literature shows that it is beneficial for children. However, therapeutic touch has been shown to be less infantilizing. Thus, the elderly and young children really need to be gathered in their Self, via an object containing their experiences that is adapted to their age and psychic state.
Apparemment opposées, les cliniques du vieillissement et du jeune enfant semblent s’articuler selon certaines notions. En effet, à partir du tissu biologique de la peau, Anzieu (1975) développe le concept de « Moi-Peau » : le Moi psychique du jeune enfant s’étaye sur son Moi corporel, grâce aux expériences à la surface de sa peau, lors d’interactions avec sa mère, comme les câlins. Il poursuit avec la notion « d’enveloppe psychique » (1985), inspirée de l’enveloppe que forme la peau sur le corps. La peau est donc une surface où se déroulent, par le toucher, de multiples interactions. Ainsi, le tout influence directement la capacité d’un individu à se saisir de son image corporelle mais aussi de ses limites psychiques et de son identité, tout au long de sa vie. Cependant, l’âge avançant, l’intégrité de l’identité est menacée par le déclin cognitif. Pourtant, si les sens s’estompent progressivement, celui du toucher est le dernier atteint. Ainsi, les personnes âgées conservent leur sensibilité à la surface de la peau, et c’est alors que vient se rejouer toute l’importance des premières interactions vécues étant bébé. Nous émettons alors l’hypothèse suivante : ces deux extrémités de la vie nécessite d’être rassemblées dans leur Moi, par un objet contenant leurs éprouvés, via la peau et ses interactions. À l’aide d’un oxymètre, d’une échelle de la douleur et d’une couverture lestée, le rythme cardiaque et les niveaux de bien-être et de détente étaient observés chez 5 participants, âgés en moyenne de 95 ans, au sein d’un EHPAD. En effet, la couverture lestée recrée la pression « profonde », ressentie lors de câlins, ou encore exercée lors de massages, effleurages ou caresses, qui dans le vieillissement redeviennent essentiels et vecteurs de messages quant à la délimitation de l’enveloppe corporelle, et ainsi de l’enveloppe psychique. Les constantes étaient prises au début de l’expérimentation, après installation de la couverture sur le participant, puis à la fin, 10min plus tard. Le relâchement corporel du participant était également observé. Les résultats représentent la différence des constantes dans le temps. La majorité des résultats n’étaient pas exploitables, car les conditions ne permettaient pas l’expérimentation : refus, participant trop agité, vécu d’infantilisation, couverture oppressante. Une autre expérimentation a été menée en parallèle : celle d’un toucher thérapeutique par effleurages et lissages, réalisé par une psychomotricienne sur une participante de 98 ans. Le même protocole était appliqué, sans la couverture. La diminution du rythme cardiaque à la fin de l’expérimentation peut se traduire par une baisse de l’anxiété, et ainsi une détente corporelle. De plus, la participante a verbalisé une amélioration de son bien-être entre le début et la fin de l’expérimentation. Menacés dans leur sentiment d’identité, les personnes âgées, comme les bébés d’autrefois qu’elles ont été, nécessitent d’explorer à nouveau leur carte corporelle et donc mentale qu’elles ont déjà découvert une première fois, grâce à des interactions à la surface de leur peau. En effet, les résultats montrent qu’une couverture lestée n’est pas appropriée pour ces personnes, tandis que la littérature démontre qu’elle est bénéfique chez les enfants. Cependant, le toucher thérapeutique s’avère être moins infantilisant. Ainsi, les personnes âgées et les jeunes enfants ont réellement besoin d’être rassemblées dans leur Moi, via un objet contenant leurs éprouvés, adapté à leur âge et leur constitution psychique respective.

Domains

Psychology
No file

Dates and versions

hal-03870200 , version 1 (24-11-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03870200 , version 1

Cite

Marie-Judith Cossard. De la nécessité de rassembler le Moi, articulation entre cliniques du jeune enfant et du vieillissement, Moi-Peau, enveloppes et toucher. Psychology. 2022. ⟨hal-03870200⟩
134 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More