Perception du décret du 23 décembre 2014 relatif à l’évolution statutaire des Sages-Femmes : enquête menée en 2015 à partir d’un échantillon de sages-femmes et d’étudiants sages-femmes - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2016

Perception du décret du 23 décembre 2014 relatif à l’évolution statutaire des Sages-Femmes : enquête menée en 2015 à partir d’un échantillon de sages-femmes et d’étudiants sages-femmes

Caroline Le Hir
  • Function : Author
  • PersonId : 1193400
  • IdRef : 200239910

Abstract

INTRODUCTION: Since 1989, the midwife Statutes evolves dramatically. Training programme for midwives entered the DML (Licence – Maitrise – Doctorat) system allowing the profession to reach a new era of research. However this change also implies the acquisition of university degrees and formation. A decree published on December 23 2014, in the Journal Officiel concerns the statute of hospitable midwives. The objective of this study was to analyze the perception of the midwives of this decree. Methodology: In an observational, descriptive and transversal study, we asked different cohorts of midwives : the coordinating midwives of Lorraine/Champagne Adrenne, the teachers of France, the hospitable midwives of Lorraine and midwife students of Nancy and Metz on their perception of this decree,.173 questionnaires were then exploited. Results: Only 64 people were able to cite the decree guidelines. The average of the decree satisfaction was 3.7 / 10. Coordinators and teachers midwives and midwives who have acquired an additional diploma were the least satisfied with the decree. Midwives do not seem to have unanimously recognized the importance of the acquisition of academic degrees and to express a real interest in research. 42% of midwife teachers feel that they will be able to teach without any additional diploma and 1/3 of this subpopulation think that their number of years in the profession is enough to allow them to teach despite the decree of 17 May 2016 which requires a university degree. Research is recognized unanimously "important" for the midwives. Discussion: This study on a topical subject allows to have a backward image on the opinion of the midwives with regard to the new directives brought by the decree. Overall professionals are aware of the decree but just a few of them knows the guidelines. Globally, midwives are not satisfied with the decree. Teachers and coordinators show a real passion for research and the acquisition of academic degrees. Moreover, we show the importance of university diplomas for midwives teachers: one is for the academic integration of the profession and another is for their statutory evolution. The research is a pillar for the development and consideration of our discipline.
INTRODUCTION : Depuis 1989, la profession de sage-femme connaît de grandes évolutions statutaires. L’entrée des études de sages-femmes dans le système LMD permet à la profession d’accéder à une nouvelle ère de recherche, ce qui impose l’acquisition de diplômes universitaires et de formation. Un décret est paru le 23 décembre 2014 au Journal Officiel portant sur le statut des sages-femmes des hôpitaux. L’objectif était d’analyser la perception des maïeuticiens de ce décret. MATÉRIEL ET MÉTHODE: Lors d’une étude observationnelle, descriptive et transversale, nous avons interrogé les sages-femmes coordinatrices de Lorraine/Champagne-Ardenne, les enseignantes de France, les sages-femmes hospitalières de Lorraine et étudiants sages-femmes de Nancy et Metz sur leur perception de ce décret,173 questionnaires ont pu être exploités. RÉSULTATS : Seulement 64 personnes ont pu citer des directives du décret. La note moyenne attribuée de satisfaction du décret est de 3,7/10. Les sages-femmes coordinatrices et enseignantes ainsi que les sages-femmes ayant acquis un diplôme supplémentaire sont les moins satisfaites du décret. Les sages-femmes ne semblent pas avoir pris unanimement conscience de l’importance de l’acquisition de diplômes universitaire et des enjeux de la recherche. 42% des sages-femmes enseignantes se sentent capables d’enseigner sans formation complémentaire et 1/3 de cette sous-population pensent enseigner uniquement sur la variable « ancienneté », alors que le décret du 17 mai 2016 exige un diplôme universitaire. La recherche est reconnue unanimement « importante » dans tout le corps des maïeuticiens. DISCUSSION : Cette étude d’actualité permet d’avoir un recul sur l’avis des sages-femmes par rapport aux nouvelles directives apportées par le décret. Globalement les professionnels ont pris connaissance du décret mais peu connaissent les directives. Les sages-femmes ne sont pas satisfaites du décret. Les enseignantes et coordinatrices montrent un réel engouement pour la recherche et l’acquisition de diplômes universitaires. De plus, nous montrons l’importance de l’obtention de diplômes pour les enseignants sages-femmes : d’une part en vue de l’intégration universitaire et d’autre part pour l’évolution statutaire de ces derniers. La recherche est un pilier pour l’évolution et la considération de notre discipline.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_MESF_2016_LE_HIR_CAROLINE.pdf (526.62 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03870308 , version 1 (24-11-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03870308 , version 1

Cite

Caroline Le Hir. Perception du décret du 23 décembre 2014 relatif à l’évolution statutaire des Sages-Femmes : enquête menée en 2015 à partir d’un échantillon de sages-femmes et d’étudiants sages-femmes. Médecine humaine et pathologie. 2016. ⟨hal-03870308⟩
4 View
2 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More