Le peau-à-peau : de la conceptualisation à la mise en oeuvre opérationnelle : chronique d’une standardisation : étude descriptive réalisée auprès des professionnelles de santé travaillant en salle de naissance sur le territoire de la Lorraine - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2017

Le peau-à-peau : de la conceptualisation à la mise en oeuvre opérationnelle : chronique d’une standardisation : étude descriptive réalisée auprès des professionnelles de santé travaillant en salle de naissance sur le territoire de la Lorraine

Eléonore Volponi
  • Function : Author
  • PersonId : 1193469
  • IdRef : 225815478

Abstract

INTRODUCTION: Skin-to-skin care is a fundamental act, source of many necessary benefits for the extrauterine newborn child’s adaptation. However it can also cause risks, which have been known by healthcare professionals and parents. The objective of the study is to determine the skin-to-skin generalization’s relevance, by estimating knowledge and practices of professionals. METHOD: It was an observational descriptive epidemiologic study based of a cross-sectional survey, by allocation of paper questionnaires at a T moment and by internet access during the period dating from October 2016 to January 2017 and of multicenter nature, by the distribution in several hospitals in Lorraine. The study population was the professionals who were working in delivery rooms, comprising midwives, nursing auxiliaries, nursery nurses and students. The evaluation goals focused on practices and knowledge of the professionals on skin-to-skin. RESULTS: 96 questionnaires’ results showed that skin-to-skin is a systematized act for 78,0% of the healthcare professionals. For a majority, its installation was consistent with the recommendations. Only 8,0% felt the difficulties : these observed were based on a lack of time and/or a protocol. Regarding the knowledge level, some care benefits were not known, the contraindications were only quoted with small proportions and 23,0% of professionals estimated that skin-to-skin did not generate risk. 67,0% of the studied population wished to benefit from more ample information about this care. CONCLUSION: The skin-to-skin, by the added value of many benefits, should be widespread. The healthcare professionals globally follow the recommendations, but they wished for more training for a perfect fulfillment.
INTRODUCTION : Le peau-à-peau est un acte fondamental, source de nombreux bénéfices nécessaires à l’adaptation extra-utérine du nouveau-né. Il peut toutefois occasionner des risques, qui doivent être connus des professionnels de santé et des parents. L’objectif de l’étude est de déterminer la pertinence de la généralisation du peau-à-peau, en évaluant connaissances et pratiques des professionnels. MÉTHODE : Il s’agissait d’une étude épidémiologique observationnelle descriptive, de nature transversale, par attribution d’un questionnaire papier à un instant T et par un accès internet à celui-ci durant la période allant d’octobre 2016 à janvier 2017 et de nature multicentrique, par la distribution du questionnaire dans plusieurs hôpitaux de Lorraine. La population étudiée était le personnel soignant travaillant en salle de naissance, comprenant sages-femmes, aides-soignants, puéricultrices et étudiants. Le critère de jugement était l’évaluation des pratiques et connaissances des professionnels sur le peau-à-peau. RÉSULTATS : Les résultats des 96 questionnaires complétés montraient, que le peau-à-peau est un acte systématisé pour 78,0% des professionnelles. Pour la majorité, son installation est en cohérence avec les recommandations. Seule 8,0% de la population a éprouvé des difficultés dans sa mise en œuvre, soit par manque de temps et/ou d’absence de grille de surveillance. Concernant les connaissances des professionnelles, certains bénéfices n’étaient pas connus, les contre-indications étaient citées mais avec des faibles proportions et 23,0% pensaient que le peau-à-peau n’engendrait aucun risque. 67,0% de la population souhaitait bénéficier de plus amples informations, voire d’une formation sur cet acte. CONCLUSION : Le peau-à-peau, par l’apport de nombreux bénéfices, devrait être un acte généralisé. Les professionnelles suivent les recommandations, mais souhaitent la création d’une formation sur ce thème, pour une parfaite réalisation.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_MESF_2017_VOLPONI_ELEONORE.pdf (1.21 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03870387 , version 1 (24-11-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03870387 , version 1

Cite

Eléonore Volponi. Le peau-à-peau : de la conceptualisation à la mise en oeuvre opérationnelle : chronique d’une standardisation : étude descriptive réalisée auprès des professionnelles de santé travaillant en salle de naissance sur le territoire de la Lorraine. Médecine humaine et pathologie. 2017. ⟨hal-03870387⟩
8 View
10 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More