Le peau à peau : évaluation de mise en oeuvre et des modalités de surveillance : étude observationnelle qualitative menées auprès de 14 accouchées en lorraine : du 3 Septembre au 11 Novembre 2018 - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Le peau à peau : évaluation de mise en oeuvre et des modalités de surveillance : étude observationnelle qualitative menées auprès de 14 accouchées en lorraine : du 3 Septembre au 11 Novembre 2018

Coline Gigant
  • Function : Author
  • PersonId : 1193511
  • IdRef : 240935055

Abstract

CONTEXTE : L’étude a fait suite aux publications relatant de malaises graves et de décès dus au peau à peau. Elle avait pour objectif d’évaluer la surveillance du peau à peau des nouveau-nés en post partum immédiat. Ont également été analysées, les modalités pratiques, la nécessité du consentement et les informations données aux couples. MÉTHODE : Dans deux maternités lorraines, une étude observationnelle à l’aide d’une grille préétablie suivie d’un entretien semi-directif a été réalisée. Toutes pathologies maternelles et foetales nécessitant une surveillance spécifique en salle de naissance, les naissances prématurées ainsi que le peau à peau avec le père ont été exclus. Les données ont été comparées aux recommandations de la HAS et de l’IHAB ainsi qu’au protocole local existant. RÉSULTATS : 14 femmes ont accepté de participer à l’étude. En moyenne, une surveillance a été effectuée toutes les 13 minutes ± 10. Environ 1/3 des surveillances a été réalisée à plus de 15 minutes d’intervalle. Excepté un nouveau-né, tous les autres ont bénéficié d’une heure ou plus de peau à peau. Dans seulement 3 cas, le peau à peau n’a pas été interrompu pour l’examen de l’enfant. Les risques de malaise ne sont pas connus des mères et seulement 3 ont été prévenues des risques. Pour les mères la technique étant naturelle, le consentement préalable n’est pas absolu. CONCLUSION : Le manque d’information malgré une surveillance clinique régulière et la présence d’un accompagnant met l’enfant dans une insécurité. Chez les nouveau-nés bien portants, l’examen et les soins peuvent attendre la fin du peau à peau évitant ainsi les interruptions répétées. En cas de facteurs de risque connus, le peau à peau peut être interrompu, ou surveillé par monitorage, voire ne pas être mis en place.
No file

Dates and versions

hal-03870436 , version 1 (24-11-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03870436 , version 1

Intranet access

Cite

Coline Gigant. Le peau à peau : évaluation de mise en oeuvre et des modalités de surveillance : étude observationnelle qualitative menées auprès de 14 accouchées en lorraine : du 3 Septembre au 11 Novembre 2018. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨hal-03870436⟩
12 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More