Naissances prématurées et complications : le sexe masculin, un facteur de risque ? : revue de la littérature sur 9 articles datant de 2005 à 2017 - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Naissances prématurées et complications : le sexe masculin, un facteur de risque ? : revue de la littérature sur 9 articles datant de 2005 à 2017

Juliette Goyeaud
  • Function : Author
  • PersonId : 1193603
  • IdRef : 262940485

Abstract

Introduction: Every year, about 15 million babies are born preterm in the world, which means the baby is born before 37 completed gestation weeks. Boys are more likely to be born preterm than girls, and there are greater complications regarding preterm birth for boys. The focus of this research was to show how gender affects the complications of prematurity. This study aims at highlighting the way in which gender affects birth adaptation. Method: Nine scientific articles from 2005 to 2017 were included in this literature review, all relating to the study of premature infants. Result: Firstly, the origin of prematurity was explained by a difference in maternal response during the trophoblastic invasion, which led to chronic placental diseases in the male fetus. It was discovered that the male newborn had more difficulties in regulating blood sugar levels in comparison to girls. Furthermore, the prophylactic injection of betamethasone showed fewer protective effects for preterm boys than preterm girls. Therefore, the male gender was recognized, in most studies, as a risk factor for complications of prematurity. It can be argued that the more factors identified (gender, gestational age, fetal weight estimate, etc.), the more reliable the prognosis will be. Conclusion: Therefore, the male gender is an additional risk when a baby is born preterm. However, the law prohibits making a difference in treatment between two patients because of their gender: this is gender discrimination. Consequently, other factors should be taken into consideration in order to draw final conclusions
Introduction : En France, 8% des nouveau-nés naissent prématurés, c’est-à-dire avant 37 semaines d’aménorrhée. Le nombre de garçons naissant prématurés est supérieur au nombre de filles, quel que soit l’âge gestationnel de naissance. Des études de l’Inserm notent également une augmentation du nombre et de la gravité des complications liées à la prématurité chez les garçons prématurés par rapport aux filles. De ce constat est née la problématique suivante : En quoi le sexe masculin a-t-il un impact sur les complications de la prématurité ? L’objectif principal de cette étude est de décrire les mécanismes à l’origine de cette différence d’adaptation à la vie extra-utérine selon le sexe de l’enfant. Méthodologie : Cette revue de la littérature a été composée de 9 articles scientifiques datant de 2005 à 2017 portant tous sur l’étude des enfants prématurés. Résultats : L’origine de la prématurité a été en partie expliquée par une différence de réponse maternelle au moment de l’invasion trophoblastique, aboutissant à des lésions placentaires chroniques chez le foetus masculin. De plus, le nouveau-né masculin a une moins bonne adaptation aux variations des taux de glycémie par rapport aux filles. Par ailleurs, l’injection prophylactique de bétaméthasone a montré moins d’effets protecteurs chez les garçons prématurés que chez les filles. Enfin, le sexe masculin est reconnu comme facteur de risque de complications en cas de prématurité dans la plupart des études. Cependant il a été démontré que plus le nombre de facteurs pris en compte (sexe, âge gestationnel, estimation de poids foetal, …) est important, plus fiable sera le pronostic. Conclusion : Le sexe masculin est un facteur prédictif péjoratif en cas de prématurité. Aucune équipe médicale ne peut tenir compte uniquement de ce critère pour prendre en charge un nouveau-né prématuré, cependant, il doit faire partie des éléments à prendre en considération
Fichier principal
Vignette du fichier
BUM_MESF_2020_GOYEAUD_Juliette.pdf (730.54 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03870540 , version 1 (24-11-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03870540 , version 1

Cite

Juliette Goyeaud. Naissances prématurées et complications : le sexe masculin, un facteur de risque ? : revue de la littérature sur 9 articles datant de 2005 à 2017. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨hal-03870540⟩
40 View
326 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More