Répartition et facteurs pronostiques de l’addiction oncogénique dans l’adénocarcinome broncho-pulmonaire métastatique : une étude rétrospective monocentrique au CHRU de Nancy - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Distribution and pronostic impact of oncogenic drivers in advanced lung adenocarcinoma : a retrospective monocentric study in Nancy University Hospital Center

Répartition et facteurs pronostiques de l’addiction oncogénique dans l’adénocarcinome broncho-pulmonaire métastatique : une étude rétrospective monocentrique au CHRU de Nancy

Gautier Treffel
  • Function : Author
  • PersonId : 1240375
  • IdRef : 264396243

Abstract

INTRODUCTION : La récente découverte des addictions oncogéniques a radicalement modifié la prise en charge du cancer broncho-pulmonaire avancé via le développement des thérapies ciblées par inhibiteurs de tyrosine kinase. Notre étude avait pour objectifs l’estimation de la répartition des principales addictions oncogéniques et l’étude de leur impact pronostique chez les patients suivis au CHRU de Nancy pour un adénocarcinome broncho-pulmonaire d’emblée métastatique. MÉTHODES : Une analyse rétrospective incluant 114 patients qui présentaient un adénocarcinome broncho-pulmonaire métastatique diagnostiqué au CHRU de Nancy entre 2012 est 2014 a été réalisée afin d’étudier la survie à 5 ans. RÉSULTATS : La répartition des addictions oncogéniques dans notre population, comparable à celle obtenue sur le plan national, était la suivante : KRAS (27,2 %), puis EGFR (13,2 %), et enfin BRAF (4,4 %) et ALK (1,8 %). Le pronostic de l’adénocarcinome broncho-pulmonaire métastatique restait sombre avec une survie à 5 ans < 1 %. Le seul facteur pronostique positif identifié dans notre population était le score OMS Performance Statut < 2. Il existait des différences significatives en faveur des patients mutés EGFR comparativement aux non-mutés en terme de survie globale (HR = 0,5 ; IC 95% [0,3-0,98] p = 0,043) et de survie sans progression après une première ligne thérapeutique (HR = 0,3 ; IC 95% [0,1-0,6] ; p = 0,002). Il n’existait pas de différence en terme de survie globale et sans progression pour les autres mutations répertoriées (KRAS, BRAF et ALK). CONCLUSION : La répartition des addictions oncogéniques dans l’adénocarcinome broncho-pulmonaire au CHRU de Nancy, comprenant une majorité de patients mutés KRAS, semble superposable aux données de la littérature pour les populations d’Europe Occidentale. La mutation EGFR semble conférer un avantage pronostique en grande partie expliqué par l’efficacité des thérapies ciblant cette altération moléculaire. Distribution and pronostic impact of oncogenic drivers in advanced lung adenocarcinoma : a retrospective monocentric study in Nancy University Hospital Center
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2020_TREFFEL_GAUTIER.pdf (1.64 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-04042640 , version 1 (23-03-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04042640 , version 1

Cite

Gautier Treffel. Répartition et facteurs pronostiques de l’addiction oncogénique dans l’adénocarcinome broncho-pulmonaire métastatique : une étude rétrospective monocentrique au CHRU de Nancy. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨hal-04042640⟩
13 View
1 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More