Étude des corrélations entre les données de l’enregistrement du sommeil et trois questionnaires du sommeil (Epworth, Pittsburgh, Berlin) - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2022

Study of correlations between sleep recording data and three sleep questionnaires (Epworth, Pittsburgh, Berlin)

Étude des corrélations entre les données de l’enregistrement du sommeil et trois questionnaires du sommeil (Epworth, Pittsburgh, Berlin)

Hugo Benamron
  • Function : Author
  • PersonId : 1240380
  • IdRef : 265548071

Abstract

INTRODUCTION : Il existe plusieurs questionnaires qui tentent de quantifier la probabilité d’avoir un syndrome d’apnée-hypopnée obstructive du sommeil (SAHOS), dans l’objectif de pouvoir sélectionner les patients relevant d’un enregistrement du sommeil. Cependant, il semblait que ces questionnaires n’étaient pas des outils pertinents pour le dépistage d’un SAHOS. L’objectif de notre étude est d’étudier la corrélation des données des enregistrements du sommeil obtenues par polygraphie ventilatoire et les trois questionnaires d’Epworth, Pittsburgh, et Berlin. MATÉRIEL ET MÉTHODE : 160 patients adultes ayant un enregistrement du sommeil par polygraphie ventilatoire ont été inclus. Les questionnaires d’Epworth (ESE), Pittsburgh (PSQI), et Berlin ont été remplis le jour de l’enregistrement. Les coefficients de corrélation de Pearson ont été calculés pour chercher la corrélation entre les scores des questionnaires et les données quantitatives obtenues par l’enregistrement du sommeil. Pour évaluer les facteurs prédictifs de la présence d’un SAHOS modéré/sévère, un modèle de régression logistique multivariée a été réalisé. RÉSULTATS : L’âge moyen était de 53,4 ± 15,1 ans, avec 64,4% d’hommes et 35,6% de femmes. La prévalence du SAHOS dans la population étudiée était de 75,3%. Le SAHOS était sévère chez 33,6% des patients SAHOS. Après étude des coefficients de corrélation de Pearson, on trouve une faible, voire une absence de corrélation entre l’IAH et le score ESE (r=-0,026, p=0,74), le score PSQI (r=- 0,11, p=0,17), et le score du Berlin (r=0,15, p=0,05). Les analyses multivariées par le modèle de régression logistique permettent d’identifier le PSQI représentant un facteur prédictif pour un SAHOS modéré/sévère (OR=2,7 ; IC95% [1,23-6,04]). L’ESE et le Berlin ne permettent pas de prédire un SAHOS modéré/sévère (OR=0,88 ; IC95% [0,38-2,06], et OR=0,79 ; IC95% [0,36-1,73]). CONCLUSION : Cette étude montre une faible corrélation, voire une absence de corrélation entre les scores des trois questionnaires, Epworth, Pittsburgh et Berlin, et les données de l’enregistrement du sommeil. Cela pourrait signifier qu’il n’est pas possible de prédire le diagnostic ou le stade de sévérité d’un SAHOS en se basant sur ces questionnaires.
Fichier principal
Vignette du fichier
MED_T_2022_1052_BENAMRON_HUGO.pdf (2.76 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-04042646 , version 1 (23-03-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04042646 , version 1

Cite

Hugo Benamron. Étude des corrélations entre les données de l’enregistrement du sommeil et trois questionnaires du sommeil (Epworth, Pittsburgh, Berlin). Médecine humaine et pathologie. 2022. ⟨hal-04042646⟩
27 View
88 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More