Surveillance environnementale du risque lié à la légionelle au CHRU de Nancy de 1994 à 2021 - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2022

Environmental monitoring of Legionella risk at Nancy University Hospital Centre from 1994 to 2021

Surveillance environnementale du risque lié à la légionelle au CHRU de Nancy de 1994 à 2021

Caroline Masurel
  • Function : Author
  • PersonId : 1240399
  • IdRef : 265454840

Abstract

INTRODUCTION : Depuis 2002, en France, les établissements de santé ont l’obligation de maîtriser le risque d’infection nosocomiale lié à Legionella. Dans chaque réseau d’eau chaude sanitaire de l’établissement, la contamination doit être évaluée et un suivi de la concentration en Legionella pneumophila mis en oeuvre. L’objectif de cette étude observationnelle était de décrire les résultats des échantillons environnementaux issus des réseaux du CHRU de Nancy, dans le cadre de la surveillance réglementaire du risque lié à la légionelle. MÉTHODES : Les échantillons collectés dans les réseaux d’eau des bâtiments composant le CHRU de Nancy sont analysés sur place depuis 1994, afin d’évaluer régulièrement la contamination des réseaux d’eau chaude sanitaire et surveiller la concentration en légionelles lorsqu’une action corrective est mise en oeuvre. Les cas de légionellose dont l’origine nosocomiale est probable ou possible ont également été examinés. RÉSULTATS : Au total, 6821 échantillons ont été analysés. Le taux de non-conformité global, basé sur la réglementation française d’avril 2002 (avec différents seuils selon les caractéristiques du point de prélèvement), était de 13,6% (n = 928). L’espèce L. pneumophila était identifiée dans 2010 prélèvements. Le sérogroupe était identifié dans 1003 échantillons : 27,7% (n = 557) étaient constitués de sérogroupe 1, 4,6% (n = 92) montraient la présence concomitante de sérogroupes 1 et 2-14, et 17,6% (n = 354) étaient constitués de sérogroupes 2-14. Des différences en termes de distribution étaient observées : il y avait une prédominance de sérogroupes 2-14 à l’Hôpital Central, tandis qu’à l’Hôpital d’Enfants, les prélèvements montraient une présence majoritaire de sérogroupe 1. CONCLUSION : Une diminution globale de la contamination des réseaux d’eau chaude sanitaire dans le temps avec l’évolution de la réglementation est observée, malgré la persistance de non-conformités ponctuelles à l’échelle de quelques bâtiments. Certains cas de légionellose d’origine probablement nosocomiale peuvent être superposés à des dépassements des seuils autorisés aux points représentatifs du réseau prélevés localement ; d’autres semblent être liés à une contamination terminale du point d’usage, secondaire à une utilisation non régulière.
Fichier principal
Vignette du fichier
MED_T_2022_1044_MASUREL_CAROLINE.pdf (1.85 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-04042668 , version 1 (23-03-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04042668 , version 1

Cite

Caroline Masurel. Surveillance environnementale du risque lié à la légionelle au CHRU de Nancy de 1994 à 2021. Médecine humaine et pathologie. 2022. ⟨hal-04042668⟩
26 View
39 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More