Cohorte de patients lupiques suivis en médecine interne au CHRU de Nancy : quelle adéquation aux recommandations ? - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2022

Cohort of lupus patients followed in internal medicine at the CHRU of Nancy : what is the adequacy with guidelines?

Cohorte de patients lupiques suivis en médecine interne au CHRU de Nancy : quelle adéquation aux recommandations ?

Anaïs Dor Etienne
  • Function : Author
  • PersonId : 1240402
  • IdRef : 265543215

Abstract

INTRODUCTION: Le lupus érythémateux systémique (LES) est une maladie autoimmunesystémique protéiforme pouvant altérer la qualité de vie ou menacer le pronostic vital, nécessitant un suivi spécialisé. Les objectifs de notre travail étaient d’évaluer l’adéquation aux recommandations de la prise en charge des patients lupiques et d’évaluer les facteurs prédictifs de complications infectieuses, vasculaires, osseuses et de poussées lupiques. MÉTHODES : Nous avons mené une étude de cohorte dans le service de médecine interne du CHRU de Nancy sur les patients avec diagnostic de LES selon les critèresde l’ACR EULAR de 1982 entre janvier 2004 et décembre 2018. Nous avons recueilli les données épidémiologiques générales, les types d’atteintes lupiques, les traitements reçus, les modalités de suivi et les complications infectieuses, vasculaires, osseuses et poussées lupiques jusqu’à décembre 2021. RÉSULTATS : Au total 136 patients ont été inclus, 86% étaient des femmes, l’âge moyen au diagnostic était de 33,4±1,7 ans, la durée moyenne de suivi était de 72±41 mois. L’hydroxychloroquine était non prescrite dans 37% des cas, avec un dosage plasmatique réalisé dans 48% des cas. La dose moyenne de corticoïdes au long cours était de 4,53±4,42 mg/j. Seuls 38% des patients avaient une vaccination antipneumococcique et antigrippale à jour. L’ostéodensitométrie était réalisée chez 71% des patients et ¼ des patients présentaient une complication osseuse. Un traitement par bloqueurs du système rénine-angiotensine était vérifié pour 78% des patients avec néphropathie de classe III ou IV. La grossesse était non planifiée pour 27% des patientes. Les patients ayant fait plus de 2 poussées lupiques avaient significativement plus d’atteinte rhumatologique (OR 29.8 [1.10 ; 806.60], p=0.044) et hématologique (OR 18,8 [3,03; 116.51], p=0.002) et plus de traitement par méthotrexate (OR 14.48 [1.44; 145.6], p=.023). L’analyse en clusters identifiait 4 groupes de patients selon leur type d’atteintes, leur âge, le nombre de poussées et leurs traitements. CONCLUSION : L’application des recommandations était satisfaisante pour le bon usage des corticoïdes, la surveillance des complications ostéoporotiques et les mesures de néphroprotection mais la prescription d’hydroxychloroquine et son monitoring plasmatique étaient insuffisants, de même que la mise à jour du calendrier vaccinal et la planification des grossesses. L’atteinte articulaire et hématologique, ainsi que le traitement par méthotrexate semblaient être associés à des poussées lupiques plus nombreuses. Nous n’avons pas mis en évidence de facteurs prédictifs de complications osseuses, vasculaires ou infectieuses dans notre cohorte.
Fichier principal
Vignette du fichier
MED_T_2022_1049_DOR_ETIENNE_ANAIS.pdf (1.7 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-04042673 , version 1 (23-03-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04042673 , version 1

Cite

Anaïs Dor Etienne. Cohorte de patients lupiques suivis en médecine interne au CHRU de Nancy : quelle adéquation aux recommandations ?. Médecine humaine et pathologie. 2022. ⟨hal-04042673⟩
13 View
127 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More