Infection et colonisation à entérobactérie du groupe 3 en réanimation : impact sur la morbi-mortalité. Etude EB3 REA - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Infection and colonization of the AmpC-producing Enterobacteriaceae in the intensive care unit : an observational study

Infection et colonisation à entérobactérie du groupe 3 en réanimation : impact sur la morbi-mortalité. Etude EB3 REA

Pierre Mathieu
  • Function : Author
  • PersonId : 1240411
  • IdRef : 264697898

Abstract

INTRODUCTION : Il y a un manque de données sur les entérobactéries du groupe 3 (EB3) et leurs conséquences sur les patients de réanimation. Cette étude évalue donc l’impact des infections et des colonisations à EB3 sur la mortalité à l’hôpital, la durée de séjour en réanimation (DSR) et à l’hôpital (DSH) et l’exposition aux antibiotiques à large spectre. Nous allons également nous concentrer sur le sous-type Enterobacter dont l’émergence de résistance (production de Béta-lactamase à spectre étendue (BLSE) ou dérépression de AmpC) serait à priori plus importante que les autres espèces du groupe 3. MATÉRIELS ET MÉTHODES : Cette étude rétrospective, observationnelle a été conduite au sein de 5 services de réanimation française. Tout patient adulte ayant présenté une infection et/ou une colonisation à EB3 avec une DSR > 24h a été sélectionné du 1er janvier au 31 décembre 2016. RÉSULTATS : Parmi les 179 patients inclus, 97 (54%) étaient infectés, 68 (38%) étaient colonisés et 14 (8%) étaient infectés et colonisés. La mortalité globale de la population était de 31% (36% pour le groupe infecté et 21% pour le groupe colonisé, P=0,20). La DSR était plus élevée pour le groupe infecté que pour le groupe colonisé (respectivement médiane [Q1-Q3] 16 jours [8 ; 29] vs. 10 jours [5 ; 20], P<0.01). Une carbapénème était utilisée dans 18% des cas comme traitement documenté. Le sous-type Enterobacter spp. montrait une émergence de résistance plus importante que les autres espèces du groupe dans le groupe infecté ( respectivement, AmpC : 24% vs 11%, BLSE 10% vs 0%,P=0.01) ainsi que dans le groupe colonisé (respectivement BLSE 41% vs 7%, P<0.01). CONCLUSION : Les infections à EB3 semblent affecter la mortalité à l’hôpital et les durées de séjour, et ce d’autant plus qu’une colonisation est associée. Au sein des espèces du groupe 3, une émergence de résistance plus importante est observée chez Enterobacter spp.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2020_MATHIEU_PIERRE.pdf (1021.5 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-04042686 , version 1 (23-03-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04042686 , version 1

Cite

Pierre Mathieu. Infection et colonisation à entérobactérie du groupe 3 en réanimation : impact sur la morbi-mortalité. Etude EB3 REA. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨hal-04042686⟩
26 View
75 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More