Réorganisation de l’analyse pharmaceutique des prescriptions d’antibiotiques au CHRU de Nancy autour de l’arrivée d’un logiciel pilote d’antibiogouvernance - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2022

Reorganisation of the pharmaceutical analysis of antibiotic prescriptions at the university hospital of Nancy in connection with the implementation of an antimicrobial stewardship software

Réorganisation de l’analyse pharmaceutique des prescriptions d’antibiotiques au CHRU de Nancy autour de l’arrivée d’un logiciel pilote d’antibiogouvernance

Marine Ravey
  • Function : Author
  • PersonId : 1240429
  • IdRef : 266441378

Abstract

Contexte et objectifs : L’émergence des résistances bactériennes aux antibiotiques est un problème majeur de santé publique, et ce à différentes échelles. Sensible à cette problématique, le CHRU mène une politique de bon usage des antibiotiques depuis le début des années 1990, qui s’est renforcée ces dernières années. La création de l’équipe transversale d’infectiologie (ETI) et le suivi dédié des antibiotiques « critiques » contribuent largement à la promotion d’une utilisation raisonnée de ces molécules. Les programmes d’antibiogouvernance intégrant des logiciels informatiques d’aide à la décision ont également ce même objectif, tout en réduisant les coûts liés aux anti-infectieux. Le CHRU de Nancy a récemment fait l’acquisition du module APSS (Antimicrobial Prescription Surveillance System) de la société LUMED®. Le premier objectif de ce travail est de dresser le bilan du poste dédié à l’analyse pharmaceutique des prescriptions d’antibiotiques au CHRU de Nancy. Le second consiste en l’implantation du logiciel APSS afin de permettre son déploiement au sein de la pharmacie à usage intérieur (PUI) et ainsi proposer une réorganisation de l’activité du poste en y intégrant ses fonctionnalités. Matériel et méthode : Le bilan d’activité quantitatif et qualitatif de l’analyse pharmaceutique des prescriptions d’antibiotiques comporte notamment le bilan des prescriptions d’antibiotiques critiques et un bilan d’activité de l’interne du poste réalisé sur 100 jours. L’implantation d’APSS a été réalisée au sein de la PUI par une équipe pharmaceutique en charge du projet, principalement intervenue dans les phases de test et de préparation du logiciel. Résultats : Entre 2017 et 2021, 11 089 instaurations d’antibiotiques critiques ont été réalisées pour des patients adultes hospitalisés. La molécule la plus prescrite est le linézolide (2 934 ; 26,46 %). En dehors des dossiers non présentés et des poursuites de traitement à l’identique, l’arrêt de l’antibiothérapie est l’intervention la plus recommandée par l’ETI. Le taux d’acception des interventions est de 88,40 % (1 036/1 172). Le bilan d’activité a démontré que le temps consacré à la rédaction et la gestion des dossiers manuscrits représentaient 47,26 % de la journée. Concernant l’implantation du logiciel APSS, la phase de test a consisté à traiter aléatoirement 504 alertes. Deux problématiques à l’origine de rejets d’alertes non pertinentes ont ainsi été mises en évidence : des rejets sont dus à un paramétrage inadéquat d’APSS (prescriptions d’antibiotiques non détectées par APSS, température corporelle du patient absente, système de cotation des alertes inadéquat) ou à des discordances existant entre la base de connaissances et les recommandations en vigueur au CHRU en matière d’infectiologie. Les problématiques liées aux défauts de paramétrages ont été résolues, hormis la problématique des prescriptions non détectées par APSS, et la base de connaissances a été adaptée (mise à jour de la liste des antibiotiques nécessitant une alerte de type relais de la voie injectable vers la voie per os et de ceux nécessitant une alerte « agent protégé », ajustement de l’ensemble des posologies renseignées pour chaque molécule selon la fonction rénale du patient). Deux propositions de réorganisation du poste de travail ont aussi été imaginées, afin d’y intégrer l’utilisation d’APSS. Discussion et conclusion : Le linézolide est l’antibiotique critique le plus fréquemment instauré depuis 2018. Cela est dû notamment grâce à sa « facilité » d’utilisation, en comparaison à la vancomycine, et à son excellente diffusion par voie orale dans de nombreux tissus. La suppression de la rédaction des dossiers manuscrits d’antibiotiques critiques permettrait de libérer 3h40 par jour, temps qui pourrait être utilisé pour traiter les alertes émises par APSS. Bien que ce logiciel soit fourni « clés en main », certaines adaptations restent nécessaires. Il est primordial d’obtenir des données exhaustives, pertinentes et en accord avec ses attentes. À l’heure actuelle, APSS ne peut pas encore être utilisé en routine, des prescriptions restant encore non détectées. La réflexion autour de la réorganisation du poste de travail est à poursuivre. Cependant, ce logiciel pourra être bénéfique au CHRU. Une meilleure utilisation des anti-infectieux et une diminution des coûts leur étant attribués sont notamment espérées et pourront être évaluées dans les suites du lancement du projet.
No file

Dates and versions

hal-04042706 , version 1 (23-03-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04042706 , version 1

Intranet access

Cite

Marine Ravey. Réorganisation de l’analyse pharmaceutique des prescriptions d’antibiotiques au CHRU de Nancy autour de l’arrivée d’un logiciel pilote d’antibiogouvernance. Sciences pharmaceutiques. 2022. ⟨hal-04042706⟩
52 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More