Effets suprasegmentaires après radicotomie postérieure sélective et rééducation intensive chez les enfants atteints de paralysie cérébrale spastique : résultats multidimensionnels d’une expérience française - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2022

Suprasegmental Effects following Selective Dorsal Rhizotomy and Intensive Rehabilitation in children with spastic Cerebral Palsy : multidimensional outcome measures of a French experience

Effets suprasegmentaires après radicotomie postérieure sélective et rééducation intensive chez les enfants atteints de paralysie cérébrale spastique : résultats multidimensionnels d’une expérience française

Laure Cunnac
  • Function : Author
  • PersonId : 1240486
  • IdRef : 267920563

Abstract

La radicotomie dorsale sélective est un des traitements de choix de la spasticité gênante chez les enfants atteints de paralysie cérébrale spastique. La littérature rapporte que cette chirurgie améliore la fonction au-delà de la zone traitée, que ce soit le tronc, les membres supérieurs ou d’autres fonctions portées par l’extrémité encéphalique ; ce sont les effets suprasegmentaires. Dans cette étude descriptive, nous présentons rétrospectivement une analyse systématique large des résultats de la RDS et rééducation intensive effectuées sur 11 enfants (âge moyen de 8,5 ± 3,0 ans) souffrant de paralysie cérébrale spastique opérés au CHRU Nancy et rééduqués à l’IRR Flavigny. Les enfants ont été évalués avant, et à 6 et 12 mois après la chirurgie. Les principales mesures comprenaient : pour les membres supérieurs, la spasticité selon l’échelle d’Ashworth modifiée, les amplitudes articulaires au goniomètre, le controle moteur sélectif, la force musculaire, la force de préhension (grip et pinch), le Box and Block Test, le Melbourne Assessment 2, le questionnaire ABILHAND-Kids ; pour le tronc, le SATCo et la nappe de pression en station assise ; pour le bavage, un questionnaire ; et aussi l’EMFG, le TDM6, la MIF mômes. Nos résultats ont montré que la RDS associée à la rééduction intensive ont entraîné, pour la majorité des patients, à court-terme, tous niveaux GMFCS et MACS confondus : un gain sur la spasticité, la force de préhension (grip et pinch), le Box and Block Test, le Melbourne Assessment 2, le questionnaire ABILHAND-Kids, la nappe de pression en station assise, le bavage de façon systématique, l’EMFG, le TDM6, et la MIF mômes ; pas de changement des amplitudes articulaires, du controle moteur sélectif, de la force musculaire et du SATCo. Certains patients ont expérimenté des dégradations sur certains paramètres mesurés, soit discrètes, soit supposément liées à un événement intercurrent. Cette étude soutient que les effets suprasegmentaires bénéfiques sont fréquents, d’amplitude variable, et nécessitent des évaluations personnalisées des différents systèmes touchés. Le bavage étant pour la première fois mesuré et spectaculairement amélioré dans notre cohorte, il serait intéressant de voir si cet effet est systématique et durable dans le temps.
Fichier principal
Vignette du fichier
MED_T_2022_1083_CUNNAC_LAURE.pdf (3.24 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-04042769 , version 1 (23-03-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04042769 , version 1

Cite

Laure Cunnac. Effets suprasegmentaires après radicotomie postérieure sélective et rééducation intensive chez les enfants atteints de paralysie cérébrale spastique : résultats multidimensionnels d’une expérience française. Médecine humaine et pathologie. 2022. ⟨hal-04042769⟩
49 View
114 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More