Résultats cliniques à 5 ans post-opératoire de 63 DMEK consécutives - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2022

Five-year Clinical Outcomes of 63 Consecutive DMEK patients

Résultats cliniques à 5 ans post-opératoire de 63 DMEK consécutives

Pierre Bichet
  • Function : Author
  • PersonId : 1240501
  • IdRef : 25359927X

Abstract

OBJECTIF : Étant donné que la DMEK est une technique chirurgicale relativement récente, seules quelques études existent sur les résultats cliniques, les complications post-opératoires et la probabilité de survie du greffon à long terme. Dans notre étude, nous avons déterminé la meilleure acuité visuelle corrigée (MAVC), la densité cellulaire endothéliale (DCE), l’épaisseur cornéenne centrale (ECC), les complications et la survie du greffon à 5 ans de tous les patients consécutifs qui bénéficiaient d’une DMEK entre Mars 2014 et Décembre 2016 pour dystrophie endothéliale de Fuchs dans un hôpital de soins tertiaire. MAT֤ÈRIEL ET MÈTHODES : Au total, 63 yeux (47 patients) ont bénéficié d’une DMEK pour dystrophie de Fuchs pendant la période de l’étude. Les yeux avec un antécédent de greffe de cornée ou des comorbidités oculaires non cornéennes qui pourraient interférer sur les résultats visuels étaient exclus. Un examen ophtalmologique standard était réalisé en préopératoire, à 1,3,6, 12 mois puis annuellement jusqu’à 5 ans post-opératoire. Les critères de jugement principaux étaient les modifications de MAVC, de DCE, d’ECC à chaque contrôle, les complications post-opératoires et la survie du greffon à 5 ans. RÉSULTATs : A 5 ans post-opératoire, la MAVC était ³20/40 (³0.5), ³20/25 (³0.8), ³20/20 (³1.0) et ³20/17 (³1.2) dans 100%, 90%, 36% et 19% des yeux, respectivement. La MAVC s’améliorait significativement de 0,7 logMAR en préopératoire à 0,03 logMAR à 3 ans (p<0,0001) puis restait stable. La DCE préopératoire chutait de 41% à 6 mois post-opératoire puis continuait de diminuer légèrement. La perte endothéliale à 5 ans était de 58% (de 2571 à 1046 cellules/mm2). L’ECC diminuait de 639 à 531μm à 6 mois (diminution de 16% ; p<0,0001) puis réaugmentait légèrement à 567 μm à 5 ans. La complication précoce la plus fréquente était le décollement de greffon qui nécessitait un rebullage (33%). Le rebullage échouait pour six cas qui nécessitaient une seconde greffe. Trois cas développaient un oedème maculaire cystoïde (5%) qui répondaient au traitement. A 2 ans, un oeil (2%) développait un rejet allogénique qui nécessitait une seconde greffe. Ainsi, 11% des greffes échouaient à 5 ans. La méthode de Kaplan-Meier montrait que la probabilité de survie cumulée à 5 ans du greffon était de 89% (intervalle de confiance à 95% : 74-96%). CONCLUSIONS : La DMEK présente un faible taux de complication avec des taux de survie du greffon élevés et des résultats cliniques excellents qui perdurent jusqu’à 5 ans post-opératoire. La DMEK semble donc être un traitement à long terme sûr et efficace pour la dystrophie endothéliale de Fuchs.
No file

Dates and versions

hal-04042788 , version 1 (23-03-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04042788 , version 1

Intranet access

Cite

Pierre Bichet. Résultats cliniques à 5 ans post-opératoire de 63 DMEK consécutives. Médecine humaine et pathologie. 2022. ⟨hal-04042788⟩
43 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More