Les stratégies thérapeutiques des antirétroviraux chez les personnes vivant avec le virus de l’immunodéficience humaine dans les centres hospitaliers régionaux et universitaires de Nancy et Guadeloupe - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2022

Antiretroviral treatment strategies for people living with HIV in the regional and university hospital centers of Nancy and Guadeloupe

Les stratégies thérapeutiques des antirétroviraux chez les personnes vivant avec le virus de l’immunodéficience humaine dans les centres hospitaliers régionaux et universitaires de Nancy et Guadeloupe

Romane Arquevaux
  • Function : Author
  • PersonId : 1240503
  • IdRef : 267213271

Abstract

Contexte : Depuis le début de l’épidémie, 79,3 millions de personnes ont été infectées par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH). Malgré les avancées considérables en termes de diagnostic, traitement et prévention, le VIH reste un problème majeur de santé publique dans le monde. En France, la prévalence et l’incidence du VIH varie fortement d’une région à une autre. La Guadeloupe est l’une des régions les plus touchées de France, loin devant la région Grand-Est. Ainsi, il était intéressant d’étudier les stratégies thérapeutiques des antirétroviraux (ARV) au sein de deux centres hospitaliers et universitaires (CHU) de ces régions. Objectif : L’objectif principal de cette étude était de décrire et comparer les stratégies thérapeutiques des antirétroviraux de la file active des PVVIH du CHU de Guadeloupe (CHUG) et du CHRU de Nancy (CHRUN). Matériel et méthode : Cette étude rétrospective, descriptive, comparative et bi-centrique portait sur l’ensemble des patients VIH suivis au CHUG et au CHRUN, ayant eu au moins un recours entre le 01/07/2020 et le 31/12/2021. Les données recueillies via le logiciel Nadis, ont été analysées à l’aide du logiciel Excel et du logiciel de statistique « R » version « 4.2.0 ». Résultats : La file active (FA) du CHUG était de 1229 PVVIH et 965 au CHRUN. Au CHUG, il y avait plus de transmission hétérosexuelle (77,2% vs 43,5%), de personnes nées à l’étranger (39% vs 30%), de femmes (43% vs 30%), de comorbidités mais moins de co-infections hépatites (93% vs 85%) et la population était un peu plus âgée (médiane de 54 ans vs 52 ans). Dans les deux CHU, plus de 98% des PVVIH étaient traités et 74% étaient sous trithérapie et un peu moins d’un quart avaient une bithérapie. Les monothérapies représentaient 1,8% des prescriptions au CHUG et 0,6% au CHRUN. Les trithérapies et bithérapies reposaient sur l’utilisation d’un STR (single tablet regimen), 92% des prescriptions d’ARV au CHUG vs 78% au CHRUN. Pour les trithérapies le Biktarvy® était le STR le plus prescrit suivi du Triumeq® (69% et 25% respectivement pour le CHUG vs 60% et 24% pour le CHRUN). Les bithérapies les plus prescrites étaient le Dovato® et le Juluca®, respectivement 11% au CHUG et 8% au CHRUN. Au CHRUN, il y avait plus de TARV avec des molécules dissociées : 22% vs 8% au CHUG. Plus de 90% des patients traités avaient une charge virale indétectable. Conclusion : La quasi-totalité des PVVIH était sous un TARV en adéquation avec les recommandations nationales et européennes, à l’exception de quelques monothérapies et de rares TARV incluant d’« anciennes » molécules. La trithérapie restait le schéma de référence et la bithérapie résultait pour la majorité des cas d’un allègement thérapeutique. Quels que soient les schémas, les médicaments STR prédominaient. L’hétérogénéité et la multitude des combinaisons pourraient être en lien avec le nombre de prescripteurs différents et/ou l’absence de certaines combinaisons d’ARV sous forme STR. A l’inverse, les prescriptions de TARV en STR permettraient une meilleure compréhension, adhésion et observance notamment pour les populations étrangères. Pour certains patients, il est impossible d’utiliser un STR car un ajustement de la posologie d’au moins une des molécules comprises dans le comprimé est nécessaire.
Fichier principal
Vignette du fichier
PHA_T_2022_2090_ARQUEVAUX_ROMANE.pdf (3.37 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-04042791 , version 1 (23-03-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04042791 , version 1

Cite

Romane Arquevaux. Les stratégies thérapeutiques des antirétroviraux chez les personnes vivant avec le virus de l’immunodéficience humaine dans les centres hospitaliers régionaux et universitaires de Nancy et Guadeloupe. Sciences pharmaceutiques. 2022. ⟨hal-04042791⟩
24 View
178 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More