Evaluation des facteurs prédictifs de malignité des tumeurs intracanalaires papillaires et mucineuses du pancréas et comparaison des recommandations internationales au CHRU de Nancy - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2021

Evaluation of predictive factors of malignancy in intraductal papillary mucinous neoplasm of the pancreas and comparison to international guidelines

Evaluation des facteurs prédictifs de malignité des tumeurs intracanalaires papillaires et mucineuses du pancréas et comparaison des recommandations internationales au CHRU de Nancy

Rémy Fontanié
  • Function : Author
  • PersonId : 1240518
  • IdRef : 264629515

Abstract

OBJECTIF : Cette étude visait à évaluer la valeur prédictive des facteurs de risques de malignité des tumeurs intracanalaires papillaires et mucineuses du pancréas (TIPMP) selon les guidelines internationales disponibles (American/European guidelines et consensus international) et d’évaluer le rendement de l’imagerie au Centre Hospitalier Régional Universitaire de Nancy. MATÉRIEL ET MÉTHODES : C’est une étude monocentrique rétrospective portant sur les dossiers médicaux de tous les patients consécutifs ayant eu une TIPMP opérée entre janvier 2013 et avril 2021 inclus. RÉSULTATS : Parmi les 102 patients inclus, 68 % (69/102) avaient des lésions malignes et 32 % (33/102) des lésions bénignes. Les valeurs prédictives de malignité des facteurs de risques suivants étaient un antécédent de pancréatite aigüe (sensibilité (Se) = 34 %, spécificité (Sp) = 75 %), un ictère obstructif (Se = 19 %, Sp = 100 %), l’élévation du taux de CA19.9 sanguin (Se = 55 %, Sp = 100 %), un nodule supérieur ou égal à 5 mm (Se = 64 %, Sp = 87 %), un canal pancréatique principal (CPP) supérieur ou égal à 10 mm (Se = 38 %, Sp = 77 %), et une cytologie suspecte (Se = 59 %, Sp = 100 %). Selon les guidelines disponibles, le consensus international a obtenu le meilleur rendement avec une sensibilité élevée à 86 % et une spécificité à 64 %. A l’exception des parois kystiques épaissies et rehaussées (p<0.001), tous les critères de risque étaient présents dans les mêmes proportions en tomodensitométrie (TDM), imagerie par résonance magnétique (IRM) et échoendoscopie (EE). Respectivement en TDM, IRM et EE, un nodule > 5 mm avait une sensibilité de 50 %, 42 % et 61 % avec une spécificité de 81 %, 76 %, 63 %. Un CPP ≥ 10 mm avait une sensibilité de 43%, 33% et 28% avec une spécificité de 90%, 90%, 79%. Les parois des kystes épaissies/rehaussées avaient une sensibilité de 21 %, 39 % et 62 % avec une spécificité de 76 %, 60 %, 30 %. CONCLUSION : Notre cohorte démontre que les facteurs prédictifs de malignité utiles sont la présence d’un ictère obstructif, un nodule > 5 mm, et d’une masse parenchymateuse. Le consensus international de 2017 semble être le meilleur avec une sensibilité et une spécificité élevées, et lesrecommandations européennes privilégient la chirurgie, entraînant une faible spécificité.
Fichier principal
Vignette du fichier
MED_T_2021_1269_FONTANIE_REMY.pdf (3.05 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-04042807 , version 1 (23-03-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04042807 , version 1

Cite

Rémy Fontanié. Evaluation des facteurs prédictifs de malignité des tumeurs intracanalaires papillaires et mucineuses du pancréas et comparaison des recommandations internationales au CHRU de Nancy. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨hal-04042807⟩
20 View
785 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More