Étude de l’adaptation du microbiote associé aux hêtres à un historique de sécheresse - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2022

Étude de l’adaptation du microbiote associé aux hêtres à un historique de sécheresse

Abstract

Droughts are defined as the state of an environment confronted with a lack of water leading to an impact on the flora, fauna and ecosystems. They tend to increase in duration, frequency or intensity, according to current forecasts. Drought leads to a decrease in microbial survival and activity. The objectives of this study were to determine whether bacterial communities in a soil with an induced drought history differed from those in the same soil without such a history (i.e., control soil) and according to their origin (organic and mineral sorizon). To meet these objectives, we considered a forest experimental site with a roof allowing the exclusion of water during a maximum period of 3.5 months (May - mid-August)/year (implemented over a period of 7 years (2015 - 2022; Montiers site) and developed an experimental approach to compare the functional capacities of the soil microbiota as a function of a drought history, and/or soil horizon (organic vs. mineral) Bacterial communities from the treatment with a 7-year drought history accentuated by the roof deployment do not show functional differences in the analyzed functions. In addition, cultivable bacterial communities did not show taxonomic differences between the two treatments.
Les sécheresses sont définie comme l’état d’un environnement confronté à un manque d’eau entrainant un impact sur la flore, la faune et les écosystèmes. Elles tendent à augmenter en durée, fréquence ou en intensité, au vu des prévisions actuelles. La sécheresse entraine une baisse de la survie microbienne et des activités microbiennes. Les objectifs de cette étude étaient de déterminer si les comunautés bactériennes d’un sol ayant connu un historique de sécheresse induit se différenciait de celles du même sol sans cet historique (i.e., sol contrôle) et en fonction de leur origine (sorizon organique et minéral). Pour répondre à ces objectifs, nous avons considéré un site expérimental forestier avec un toit permettant l’exclusion d’eau durant une période maximum de 3,5 mois (Mai – Mi Août)/an (mis en place sur une durée de 7 ans (2015 –2022 ; site de Montiers) et développé une démarche expérimentale permettant de comparer les capacités fonctionnelles du microbiote du sol en fonction d’un historique de sécheresse, et/ ou de l’horizon de sol (organique vs minéral). Les communautés bactériennes issues du traitement ayant connu un historique de 7 ans de sécheresse accentué par le déploiement du toit ne comportent pas de différences fonctionnelles dans les fonctions analysées. De plus, les communautés bactériennes cultivables n’ont pas montré de différences taxonomiques entre les deux traitements.
No file

Dates and versions

hal-04585194 , version 1 (23-05-2024)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04585194 , version 1

Intranet access

Cite

Clément Beitz. Étude de l’adaptation du microbiote associé aux hêtres à un historique de sécheresse. Microbiologie et Parasitologie. 2022. ⟨hal-04585194⟩
0 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More