Fossilisation artificielle d’un microorganisme analogue de vie sur Mars - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2022

Fossilisation artificielle d’un microorganisme analogue de vie sur Mars

Abstract

The search for life on Mars is based on our knowledge of its geological past. Four billion years ago, hydrothermal activity brought hot water and minerals to the surface, such as silica and clays. By analogy on Earth, microorganisms growing near these environments are chemolithotrophs. This experiment showed that a thermophilic chemolithotrophic archaea, M. sedula, had been fossilized by the presence of silica and clay. Cellular traces as well as organic matter could be preserved by these minerals. The silica engulfed the biological matter and then infiltrated the interior of the cells, biomineralizing their internal structure. The clay stimulated the growth of the microorganism, while intimately covering it with mineral matter. The fossilization of this biological analogue adapted to the way of life of primitive Mars suggests that if such microorganisms lived there, then traces of them could be detected preserved in the silica and clay rich areas.
La recherche de vie sur Mars repose sur les connaissances que nous avons de son passé géologique. Il y a quatre milliards d’années, l’activité hydrothermale a apporté de l’eau chaude et des minéraux en surface, tels que la silice et les argiles. Par analogie sur Terre, les microorganismes se développant près de ces environnements sont des chimiolithotrophes. Cette expérience a montré qu’une archée chimiolithotrophe thermophile, M. sedula, avait été fossilisée par la présence de silice et d’argile. Des traces cellulaires ainsi de la matière organique ont pu être préservé par ces minéraux. La silice a englobé la matière biologique puis s’est infiltrée à l’intérieur des cellules, biominéralisant leur structure interne. L’argile a stimulé la croissance du microorganisme, tout en le recouvrant intimement de matière minérale. La fossilisation de cet analogue biologique adapté au mode de vie de Mars primitive suggère que si de tels microorganismes y ont vécu, alors on pourrait en détecter des traces préservées dans les zones riches en silice et en argile.
No file

Dates and versions

hal-04586315 , version 1 (24-05-2024)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04586315 , version 1

Intranet access

Cite

Pamela Guérillot. Fossilisation artificielle d’un microorganisme analogue de vie sur Mars. Microbiologie et Parasitologie. 2022. ⟨hal-04586315⟩
0 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More