Etude in vitro du mécanisme d'action toxique (cellulaire et moléculaire) d'acides chloroacétiques et de chlorophénols : implication du stress oxydant - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2004

Etude in vitro du mécanisme d'action toxique (cellulaire et moléculaire) d'acides chloroacétiques et de chlorophénols : implication du stress oxydant

Damien Truffin
  • Function : Author
  • PersonId : 787084
  • IdRef : 079372155

Abstract

Non disponible / Not available
Les chlorophénols et les acides chloroacétiques sont des contaminants issus des activités anthropiques que l'on retrouve dans les trois compartiments de l'environnement. Ces composés sont suspectés d'être cancérigènes. Leur toxicité pourrait résulter notamment de la production d'espèces actives de l'oxygène générée lors de leur biotransformation in vivo. Les objectifs de cette étude ont ainsi visé à déterminer, à l'échelle cellulaire, les effets oxydatifs de deux acides chloroacétiques (acides di- et trichloroacétiques) et de deux chlorophénols (4-monochlorophénol et 2,4 dichlorophénol). La voie digestive étant la principale voie d'absorption de ces xénobiotiques, les cellules hépatiques d'origine humaine Hep 38 et Hep G2 ont été retenues. La première partie du travail a consisté à définir la lignée cellulaire la mieux adaptée à notre but, grâce à la réalisation de tests de cytotoxicité : observation microscopique de la morphologie, détermination de la viabilité cellulaire (test au bleu trypan, test au MTT), de l'aspect des noyaux cellulaires (coloration au Hoechst), mesure des taux de relargage de la lactate deshydrogénase et d'ATP. Les résultats de ces tests associés aux données bibliographiques sur les capacités de métabolisation et de défense, des cellules Hep 38 et Hep G2 permettent de montrer que la lignée Hep G2 se prête mieux à la détermination de la toxicité radicalaire éventuellement engendrée par la bioactivation des composés étudiés. Dans un second temps, la capacité des cellules Hep G2 à métaboliser les acides chloroacétiques et les chlorophénols est mise en évidence par l'analyse des concentrations intracellulaires en toxique, par le suivi d'enzymes de phase 1 (cytochrome P-450 réductase) et de phase II (glutathion S-transférase) et par l'étude de l'expression génique des cytochromes P450 3A7 impliqués dans le métabolisme des chlorophénols. Dans la demière partie du travail, l'apparition d'un stress oxydant a été appréciée par l'étude des dommages oxydatifs au niveau membranaire (malondialdéhyde) ou nucléaire (adduits à l'ADN, 8-hydroxydesoxyguanosine), par la détermination d'activités enzymatiques anti-oxydantes (superoxyde dismutase, catalase, glutathion peroxydase et glutathion reductase), des taux de glutathion rédUit et oxydé et de l'expression génique du CYP 2E1 impliqué dans la régulation de la synthèse de ce tripeptide. Les composés induisent tous les quatre un stress oxydant avec une cinétique et une intensité qui leur est propre. Parallèlement, il est constaté une induction des ARNm du CYP 2E1. Cette étude in-vitro contribue à une meilleure compréhension des mécanismes d'action cellulaire de ces deux groupes de composés organiques et montre l'intérêt qu'il faut porter au statut en glutathion et à la régulation de sa synthèse via notamment le CYP 2E1.Il souligne également l'importance des paramètres teneur en ATP et activité catalase.
No file

Dates and versions

tel-01746960 , version 1 (29-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01746960 , version 1

Intranet access

Cite

Damien Truffin. Etude in vitro du mécanisme d'action toxique (cellulaire et moléculaire) d'acides chloroacétiques et de chlorophénols : implication du stress oxydant. Microbiologie et Parasitologie. Université Henri Poincaré - Nancy 1, 2004. Français. ⟨NNT : 2000NAN10255⟩. ⟨tel-01746960⟩
37 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More