Contribution à l'étude taxonomique des armillaires africaines et européennes par l'analyse du polymorphisme de l'ADN ribosomal - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 1996

Contribution to the taxonomy of the African and European Armillaria by analysis of ribosomal DNA

Contribution à l'étude taxonomique des armillaires africaines et européennes par l'analyse du polymorphisme de l'ADN ribosomal

Mohamed Chillali
  • Function : Author
  • PersonId : 787252
  • IdRef : 175030804

Abstract

Polymorphism of ribosomal DNA has been studied in order to characterize the African and European Armillaria species. Size polymorphism of the ITS region coupled with RFLP allowed characterising three African species, as well as the T7 isolate, which very likely belongs to the heterothallic A. heimii species. PCR/RFLP techniques, used with sequencing of the ITS region allowed discriminating the seven European species. In addition, it has been shown that A. cepistipes is closely related to A. gallica and A. borealis to A. ostoyea. A. cepistipes was found to be composed of several types. A. ectypa which is exclusively found in peat bogs was clearly different from the ether species. Such molecular tools, combining PCR/RFLP and DNA sequencing appear as efficient and reliable to discriminante and identify a large number of Armillaria species in field conditions.
Le polymorphisme de l'ADN ribosomal a été étudié en vue de caractériser les espèces d'Armillaires africaines et européennes. Le polymorphisme de taille de la région ITS couplé à la RFLP a permis de caractériser les trois espèces africaines et a permis de distinguer un isolat T7 non encore identifié au niveau de son système sexuel, comme appartenant vraisemblablement à A. hemii hétérothallique. Les techniques PCR/RFLP, en conjonction avec le séquençage de la région ITS ont permis de caractériser sept espèces européennes. D'autre part, il a été établi que A. cepistipes est très proche de A. gallica et que A. borealis est proche de A. osioyae, Une hétérogénéité a été notée à l'intérieur de A. cepistipes qui est par conséquent composée de plusieurs types. A. ectypa, espèce localisée uniquement dans les tourbières est clairement différente des autres espèces. L'approche moléculaire associant PCR/RFLP et au séquençage semble être un outil prometteur pour analyser et identifier dans le milieu naturel un grand nombre d'espèces.
No file

Dates and versions

tel-01747250 , version 1 (29-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01747250 , version 1

Intranet access

Cite

Mohamed Chillali. Contribution à l'étude taxonomique des armillaires africaines et européennes par l'analyse du polymorphisme de l'ADN ribosomal. Sciences de la Terre. Université Henri Poincaré - Nancy 1, 1996. Français. ⟨NNT : 1996NAN10259⟩. ⟨tel-01747250⟩
17 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More