Ecophysiologie et diversité génétique de Faidherbia albida (Del.) A. Chev. (syn. Acacia albida Del.), un arbre à usages multiples d'Afrique semi-aride : fonctionnement hydrique et efficience d'utilisation de l'eau d'arbres adultes en parc agroforestier et de juvéniles en conditions semi-contrôlées - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 1997

Ecophysiology and genetic diversity of Faidherbia albida (Del.) A. Chev. (syn. Acacia albida Del.), a multipurpose tree of semi-arid Africa: water relations and water use efficiency of mature trees in an agroforestry parkland, and of juveniles in semi controlled conditions

Ecophysiologie et diversité génétique de Faidherbia albida (Del.) A. Chev. (syn. Acacia albida Del.), un arbre à usages multiples d'Afrique semi-aride : fonctionnement hydrique et efficience d'utilisation de l'eau d'arbres adultes en parc agroforestier et de juvéniles en conditions semi-contrôlées

Olivier Roupsard

Abstract

Non disponible / Not available
Faidherbia albida (Del.) A. Chev. (syn. Acacia albida, Del.) est un arbre à usages multiples de la famille des Legumineuses, très répandu en Afrique. Sa stratégie face à la sécheresse apparaît très originale : il est présent en zone semi-aride mais sa phénologie est inversée par rapport aux pluies : il débourre en fin de saison des pluies, fructifie et croît en cours de saison sèche, puis perd ses feuilles au début de la nouvelle saison des pluies. Son fonctionnement hydrique est très peu connu. Nous avons mené des suivis saisonniers du fonctionnement hydrique d'arbres adultes en parc agroforestier (Burkina Faso, Afrique de l'Ouest; 920 mm de pluies). Le potentiel hydrique de base est resté élevé tout au long de la saison sèche, indiquant que les arbres accédaient en permanence à des horizons de sol très bien pourvus en eau. Les racines descendaient jusqu'au voisinage de la nappe (-7 à -15 m selon les sites). La teneur isotopique en oxygène de l'eau du sol, de la nappe et de la sève brute indiquait que les arbres absorbaient essentiellement au voisinage de la nappe, sauf au moment des pluies, où ils opéraient un basculement vers la surface. Les arbres transpiraient intensément, notamment au début de la saison sèche (environ 400 litres par jour pour un arbre de 65 cm de diamètre, mesuré par une méthode de flux de sève). Mais la densité des tiges était faible, et la transpiration annuelle de la composante arbre des parcelles est restée inférieure à 5 % des pluies. Nous avons peu rencontré de variabilité du fonctionnement hydrique des arbres à l'intérieur du parc, bien que la profondeur des nappes ait été très différente. [...]
No file

Dates and versions

tel-01747328 , version 1 (29-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01747328 , version 1

Intranet access

Cite

Olivier Roupsard. Ecophysiologie et diversité génétique de Faidherbia albida (Del.) A. Chev. (syn. Acacia albida Del.), un arbre à usages multiples d'Afrique semi-aride : fonctionnement hydrique et efficience d'utilisation de l'eau d'arbres adultes en parc agroforestier et de juvéniles en conditions semi-contrôlées. Sylviculture, foresterie. Université Henri Poincaré - Nancy 1, 1997. Français. ⟨NNT : 1997NAN10279⟩. ⟨tel-01747328⟩
19 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More