Nitrogen mineralization, nitrification and root uptake in different forested ecosystems on acidic soil : effects of the species, of the stage of stand development and of the past land use - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 1998

Nitrogen mineralization, nitrification and root uptake in different forested ecosystems on acidic soil : effects of the species, of the stage of stand development and of the past land use

Minéralisation de l'azote, nitrification et prélèvement radiculaire dans différents écosystèmes forestiers sur sol acide : effet de l'essence, du stade de développement du peuplement et de l'usage ancien des sols

(1)
1
Jean-Hugues Jussy
  • Function : Author
  • PersonId : 769848
  • IdRef : 190594489

Abstract

Not available
Les buts de ce travail étaient de mesurer à l'aide d'une méthode d'incubation in situ la minéralisation de l'azote, la nitrification et les prélèvements, et de déterminer les paramètres régissant leurs variations. L’étude a été menée pendant 4 ans à Aubure (Vosges) et à Vauxrenard (Beaujolais). À Aubure, la minéralisation est plus élevée dans une hêtraie de 150 ans (h150, 188 kg/ha/an) que dans 2 pessières de 90 (e90) et 45 ans (e45) (126 et 67 kg/ha/an). La nitrification atteint 65 à 75% de la minéralisation en h150 et e90, mais est inhibée en e45. À Vauxrenard, dans 3 peuplements de douglas de 20, 40 et 60 ans, la minéralisation est élevée (130-220 kg/ha/an) et indépendante de l’âge des peuplements. La nitrification atteint 85% de la minéralisation. Dans les deux sites, la minéralisation est contrôlée essentiellement par la température. À Vauxrenard, la minéralisation élevée est due au changement d'essence et la nitrification au passe agricole. La stimulation de la nitrification dans d'anciens sols agricoles actuellement boisés en résineux a été confirmée au laboratoire. L’inhibition de la nitrification en e45 à Aubure peut donc être due à un passé agricole diffèrent de celui de e90 ou a un effet âge. À Aubure, en e45 et h150, l'azote minéral disponible est entièrement utilisé, limitant les pertes par drainage, l'acidification et l'appauvrissement. En e90, l'azote disponible est excédentaire. Le surplus étant drainé, le sol s'appauvrit en cations alcalins et alcalino-terreux. À Vauxrenard, les pertes sont encore plus importantes, malgré des prélèvements élevés. Dans les deux sites, l'essentiel des prélèvements est utilisé par la biomasse radiculaire, sauf en e45. L’incorporation d'éléments minéraux dans la biomasse aérienne est limitée. Il est cependant nécessaire d'envisager une exploitation limitant les pertes en éléments, par exemple en récoltant uniquement le tronc et en privilégiant des révolutions longues permettant au système de se rééquilibrer.
Not file

Dates and versions

tel-01747635 , version 1 (29-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01747635 , version 1

Intranet access

Cite

Jean-Hugues Jussy. Minéralisation de l'azote, nitrification et prélèvement radiculaire dans différents écosystèmes forestiers sur sol acide : effet de l'essence, du stade de développement du peuplement et de l'usage ancien des sols. Sciences de la Terre. Université Henri Poincaré - Nancy 1, 1998. Français. ⟨NNT : 1998NAN10293⟩. ⟨tel-01747635⟩
172 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More