La fixation de N#2 par les casuarinas : amélioration par sélection clonale et quantification par différentes méthodes - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 1990

Nitrogen fixation by casuarinas : improvement through clonal selection and quantification using different methods

La fixation de N#2 par les casuarinas : amélioration par sélection clonale et quantification par différentes méthodes

Bassirou Sougoufara
  • Function : Author
  • PersonId : 787645
  • IdRef : 145435695

Abstract

Non disponible /Not available
La symbiose casuarina-frankia a été étudiée au Sénégal dans les conditions expérimentales au laboratoire et au champ avec pour objectif l'amélioration de la potentialité fixatrice de n#2 de cette association symbiotique. Nos recherches ont porté d'une part sur les microorganismes symbiotiques racinaires (frankia et champignons ectomycorhiziens) et d'autre part sur la plante hote. En ce qui concerne frankia, il existe deux groupes de souches: (I) le groupe des souches à spectre large qui nodulent à la fois les plantes du genre allocasuarina et celle du genre casuarina; (II) le groupe des souches à spectre restreint qui nodulent seulement les casuarinas. Dans le cas de la symbiose casuarina equisetifolia-frankia plus particulièrement étudiée ici, les souches utilisées appartiennent au deuxième type. L'exploitation de la variabilité de ses souches nous a permis de sélectionner une souche orso21001 (syn: cj. 1.82) particulièrement effective. En ce qui concerne les casuarinacées il existe une grande variabilité dans l'aptitude à fixer n#2 pour une souche de frankia donnée. Pour exploiter cette variabilité naturelle génétique de la plante hote, nous avons proposé la stratégie suivante d'amélioration de la potentialité fixatrice de n#2 et de la productivité en sol carence en n de casuarina equisetifolia: (I) en premier lieu on effectue un criblage d'individus d'arbres juvéniles, ce criblage étant fondé d'une part sur la détermination de la biomasse des nodules en faisant appel à la méthode de réduction à l'acétylène (ara), la méthode par différence (TND), la méthode isotopique (id et av) et d'autre part sur la mesure de la biomasse des plantes entières exprimée en poids sec et en n total; (II) ensuite les individus d'arbres sélectionnés sont multipliés végétativement par des techniques de micro propagation à partir de fragments de rameaux photosynthétiques (individus jeunes) ou d'inflorescences femelles immatu.
Fichier principal
Vignette du fichier
SCD_T_1990_0358_SOUGOUFARA.pdf (26.49 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

tel-01747893 , version 1 (29-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01747893 , version 1

Cite

Bassirou Sougoufara. La fixation de N#2 par les casuarinas : amélioration par sélection clonale et quantification par différentes méthodes. Sylviculture, foresterie. Université Henri Poincaré - Nancy 1, 1990. Français. ⟨NNT : 1990NAN10358⟩. ⟨tel-01747893⟩
72 View
20 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More