Analyse économétrique des décisions de production des propriétaires forestiers privés non industriels en France - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2013

Analyse économétrique des décisions de production des propriétaires forestiers privés non industriels en France

(1)
1

Abstract

Timber production is related to economic, climate and energy issues. In France, according to data from the National Institute of Geoinformation and Forestry, the biological growth rate of the forest is greater than the timber harvest rate. Thus, the French government has set a target of harvesting an additional quantity of 21 million cubic meter of timber by 2020 ("Grenelle de l'environnement, 2007"). However, the French forest is majority owned by private forest owners who have preferences for both income from timber trade and from non-timber amenities. The policies to increase timber production must include these aspects. The objective of this thesis is to understand the determinants of joint production of timber and non-timber amenities in France. Therefore, we first analyze private forest owners' timber supply, taking into account individual and regional determinants. Afterwards, we investigate whether the drivers of forest owners behavior differ within and between these different levels. We show that similar timber supply behavior can be observed when regional characteristics or those of peers are similar. Then, we highlight a mimicry behavior in joint production decisions of timber and amenities made by private forest owners. Finally, we analyze inter-temporal trade-offs made by the owners from non-timber amenities and income from the sale of wood. We explicitly take into account the price expectations and growth. Our estimations show that the willingness to pay for non-timber amenities is e23 for our case study. This value is the difference between the value they could have earned if they tried to maximize timber revenue and the revenue of their actual logging. Mainly beacause of a lack of involvement of private owners, either through a lack of knowledge or interest in their forest, or because other aspects are privileged (nontimber amenities, e.g.), a part of forest ressource is not subject to a commercial offer. Providing ways to mobilize this ressource is one of the challenges of this work. We show that the mimetic effects and the contextual effects can be used to encourage forest owners to produce more timber. An effective policy could be a combination of these two effects. We also show that an increase in the price of timber or the adoption of a tax may be an incentive for timber harvesting.
La production de bois intègre notamment des enjeux économiques, climatiques et énergétiques. En France, selon les données de l'Institut National de l'Information Géographique et Forestière, l'accroissement biologique de la forêt est largement supérieur aux prélèvements de bois. C'est pourquoi l'État français a fixé l'objectif de prélever 21 millions de m3 supplémentaires de bois d'ici 2020 (Grenelle de l'environnement, 2007). Cependant, la forêt française appartient majoritairement à des propriétaires forestiers privés qui ont des préférences à la fois pour le revenu issu de la vente de bois et pour les aménités non-bois. Les politiques visant à accroître la production de bois doivent donc intégrer ces aspects. L'objectif de ce travail de thèse est de comprendre les déterminants de la production jointe de bois et d'aménités non-bois en France. Pour ce faire, nous nous sommes d'abord intéressés aux déterminants individuels et régionaux de l'offre de bois. Nous montrons que le comportement d'offre de bois d'un propriétaire peut varier en fonction du comportement de production de bois constaté chez ses pairs (effets sociaux). Ensuite, nous mettons en évidence un comportement de mimétisme dans les décisions de production jointe de bois et d'aménités des propriétaires forestiers privés. Enfin, nous analysons les arbitrages inter-temporels réalisés par les propriétaires entre aménités non-bois et revenu de la vente de bois en prenant en compte explicitement les anticipations de prix et de croissance. Nous évaluons à 23e par an la valeur que les propriétaires de notre échantillon accordent à 1m3/ha de bois supplémentaire laissé sur pied par rapport au niveau de stock des propriétaires industriels afin d'avoir des aménités plus importantes. Un des enjeux de ce travail est d?offrir des pistes pour mobiliser la ressource forestière ne faisant pas l'objet d'une offre, faute d'implication des propriétaires privés, soit par manque de connaissance ou d'intérêt pour leur forêt, soit parce que d'autres aspects sont privilégiés (services d'aménités non-bois par exemple). Dans cette thèse, nous montrons que les effets de mimétisme et d'entrainement social (effets sociaux) peuvent être utilisés pour amener les propriétaires forestiers à produire plus de bois. Nous montrons également, qu'une hausse du prix du bois ou la mise en place d'une taxe peut favoriser la prise de la décision de coupe de bois et augmenter l'intensité de la récolte.
Fichier principal
Vignette du fichier
DDOC_T_2013_0052_KERE.pdf (1.84 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

tel-01749679 , version 1 (29-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01749679 , version 1

Cite

Eric Nazindigouba Kere. Analyse économétrique des décisions de production des propriétaires forestiers privés non industriels en France. Economies et finances. Université de Lorraine, 2013. Français. ⟨NNT : 2013LORR0052⟩. ⟨tel-01749679⟩
82 View
56 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More