Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Cosmochimie des elements legers (H, C, & Li-Be-B) : étude par sonde ionique des chondres des météorites

Résumé : Les chondrites sont des météorites formées il y a 4,55 Ga, avant les planétoïdes du système solaire. Les chondres, billes silicatées composées d'olivines, de pyroxènes, et de verre, sont leurs constituants essentiels. Les hétérogénéités chimiques et isotopiques importantes existant entre les chondres suggèrent le scenario actuel de leur origine : fusion rapide à 1500-1900k, en apesanteur dans l'H moléculaire, de précurseurs solides, et cristallisation partielle en moins d'une heure. Le but de cette thèse était de mesurer par sonde ionique (Cameca ims3f) (1) les teneurs en H, C et (2) en Li-Be-B dans 20 chondres, afin (1) d'étudier à l'échelle du chondre la réduction des silicates et la création de fer métallique, qui ont eu un rôle dans la formation des noyaux des planètes telluriques, et (2) d'étudier la nature et le degré de préservation des solides précurseurs. Questions entre elles complémentaires et de nature à reconstituer l'histoire de la matière planétaire en accrétion. Les teneurs en ces éléments des chondres varient de 100 à 1500 ppm H2O, de 100 à 3900 ppm C, de 0.2 à 2.6 ppm Li, de 0.03 ) 0.23 ppm Be, et de 0.01 à 4.6 ppm B. Sur la base de leur composition minéralogique, les chondres ont été classé en types i (réduits) et types ii (oxydes). Seules les teneurs en C (non soluble dans les silicates), sont reliées à l'état d'oxydation des chondres (5 fois plus de C dans les chondres réduits que dans les chondres oxydes). Des grains précurseurs de C, ont du contrôler la réduction des silicates, plutôt que l'H moléculaire. La nucléosynthèse interstellaire du Li-Be-B conduit à une gamme connue (et calculée) de leurs rapports d'abondance, que les variations des rapports B/Be et B/Li dépassent, contrairement aux rapports Li/Be. Le B a été chimiquement plus mobilise que le Li et le Be. Le rôle du C dans les processus de réduction, contemporains de l'accrétion planétaire, est premier. Les rapports Li/Be des chondres confirment les calculs théoriques.
Document type :
Theses
File URL :
http://docnum.univ-lorraine.fr/prive/INPL_T_1997_HANON_P.pdf
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/tel-01750973
Contributor : Thèses Ul <>
Submitted on : Thursday, March 29, 2018 - 1:00:08 PM
Last modification on : Thursday, May 28, 2020 - 3:10:09 PM

Identifiers

  • HAL Id : tel-01750973, version 1

Citation

Pascal Hanon. Cosmochimie des elements legers (H, C, & Li-Be-B) : étude par sonde ionique des chondres des météorites. Autre. Institut National Polytechnique de Lorraine, 1997. Français. ⟨NNT : 1997INPL021N⟩. ⟨tel-01750973⟩

Share

Metrics

Record views

34