Communication verbale et pathologie post-traumatique : interactions conversationnelles avec une patiente souffrant de lésions bifrontales - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 1999

Verbal communication and head trauma : conversational interactions with a patient suffering from bilateral frontal lesions

Communication verbale et pathologie post-traumatique : interactions conversationnelles avec une patiente souffrant de lésions bifrontales

Abstract

Pervasive social maladaptation in a patient (AB) suffering from bilateral orbitofrontal lesions due to traumatic head injury is observed during conversations. The patient chats with her mother (M), then with 2 familiar neuropsychologists (NPS). In the control situation, one of the NPS chats with M. The speech acts and their properties are analysed according to the theory of the illocutionary logic (Searle et Vanderveken, 1985) as applied to the conversational interactions by Trognon and Ghiglione (1993) and adapted to our case. The comparisons of the speakers in each of the three experimental conversations show that the patient uses more often assertive and direct speech acts when her partners use directive ones, either direct (questions) or indirect (orders or requests). The patient allows for less success when the directive acts are indirect than when they are direct ; but once success is allowed, satisfaction follows in most cases. The acts of the partners are more often directive when they speak to the patient than when they talk together ; their satisfactions are balanced when they speak together but both get more satisfactions when they talk to the patient. The result may be interpreted according to a pathology of the supervisory attentional system (SAS) as conceptualized by Shallice and Bugess (1991) : the assertive and direct speech acts as well as the success of the satisfied acts could be managed with little control of the supervisory attentional system (SAS) when indirect acts which imply complex operations of inference could need more cognitive ressources of the SAS. The conversational behavior of the patient may be related to a dysfunction of the SAS due to the bilateral orbitofrontal lesions.
Un handicap post-traumatique se réalisant en conversation est investigué chez une patiente (AB) traumatisée crânienne souffrant de lésions orbitofrontales bilatérales. La patiente converse successivement avec trois interlocutrices familières, sa mère (M) et deux neuropsychologues (NPS). Une conversation de contrôle entre M et une des NPS permet de comparer les ajustements des interlocutrices lorsqu'elles parlent avec la patiente ou ensemble. Les actes de langage et leurs propriétés sont opérationnalisées dans le cadre de la théorie de la logique interlocutoire (Ghiglione et Trognon, 1993), adaptation de la logique illocutoire de Searle et Vandervecken (1985). Les actes de la patiente sont en majorité assertifs et directs, ceux de ses interlocutrices directifs, soit directs (questions), soit indirects (ordres et requêtes). La patiente fait plus souvent réussir les actes directifs directs que les directifs indirects mais les actes qu'elle a fait réussir sont le plus souvent satisfaits. Les interlocutrices utilisent plus d'actes directifs lorsqu'elles conversent avec AB qu'entre elles et les directifs de M sont plus souvent indirects avec AB. La fréquence des satisfactions est similaire lorsqu'elles conversent ensemble alors qu'elles sont toutes deux plus souvent satisfaites par la patiente. Le comportement conversationnel de la patiente est interprété dans le cadre d'une pathologie du système attentionnel superviseur (SAS) tel que conceptualisé par Shallice et Burgess (1991) : une gestion des actes directs et des assertifs ainsi que la satisfaction des actes réussis seraient des opérations cognitives simples qu'un contrôle minima du SAS pourrait assurer alors que les opérations inférentielles nécessaires pour formuler et faire réussir les actes indirects nécessiteraient des ressources des ressources exécutives plus complexes et de plus haut niveau.
No file

Dates and versions

tel-01751170 , version 1 (29-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01751170 , version 1

Intranet access

Cite

Claire Peter-Favre. Communication verbale et pathologie post-traumatique : interactions conversationnelles avec une patiente souffrant de lésions bifrontales. Psychologie. Université Nancy 2, 1999. Français. ⟨NNT : 1999NAN21025⟩. ⟨tel-01751170⟩
294 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More