Apport de la méthode K-ar à la compréhension de l'histoire géologique des granitoïdes birimiens du Liptako (Niger Occidental) et des leucogranites à deux micas de Tagragra d'AKKA (Anti-Atlas Occidental, Maroc) - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 1993

Geological history of the birimian granitoids from liptako (western niger) and of the two-mica leucogranites from tagragra d'akka (western anti-atlas, morocco) evidenced by the K-ar method

Apport de la méthode K-ar à la compréhension de l'histoire géologique des granitoïdes birimiens du Liptako (Niger Occidental) et des leucogranites à deux micas de Tagragra d'AKKA (Anti-Atlas Occidental, Maroc)

Abstract

Not available
Les terrains du protérozoïque inferieur (birimien) montrent une alternance de ceintures vertes et de plutons granodioritiques. Les amphiboles et les biotites des granodiorites ont été séparées et analysées par la méthode K-ar. En dépit de perte et d'excès éventuel d'ar, un âge moyen de 211054 ma a été obtenu. Ces résultats sont en accord avec ceux obtenus par l'étude systématique u-pb et rb-sr: 21155 et 209867 ma respectivement (boher, 1991): * les âges déterminés indiquent le temps de refroidissement en-dessous de la température de fermeture du système k-ar des minéraux notamment pour la biotite qui présenté la plus faible (30050c). * les âges ne correspondent pas à des âges de refroidissement de longue durée, ils correspondent au contraire au moment de l'intrusion. * ces résultats confortent le modèle métamorphique propose par Dupuis et al., (sous presse). Des datations K-ar sur muscovites des leucogranites a deux micas peralumineux de la boutonnière précambrienne de Tagragra d'Akka, ont fourni des âges compris entre 1773 et 1504 ma. La dispersion de ces âges et leurs écarts limités par rapport aux âges rb-sr (1980-1930 ma) obtenus sur des granites de boutonnières voisines, permet d'attribuer la mise en place de ces leucogranites au protérozoïque inferieur, soit au cours de l'orogenèse éburnéenne de l'Anti-Atlas, soit à une phase plus récente. Dans l'une ou l'autre hypothèse, les âges obtenus indiquent que les systèmes K-ar ont subi des rééquilibrages d'intensité variable. Ils montrent en outre que les événements panafricains et hercyniens n'ont pas eu d'influence importante sur ces rééquilibrages
No file

Dates and versions

tel-01751939 , version 1 (29-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01751939 , version 1

Intranet access

Cite

Chafik Lama. Apport de la méthode K-ar à la compréhension de l'histoire géologique des granitoïdes birimiens du Liptako (Niger Occidental) et des leucogranites à deux micas de Tagragra d'AKKA (Anti-Atlas Occidental, Maroc). Sciences de la Terre. Institut National Polytechnique de Lorraine, 1993. Français. ⟨NNT : 1993INPL062N⟩. ⟨tel-01751939⟩
52 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More