Comparaison culturelle des traits de personnalité, événements de vie, stratégies de coping et soutien social entre les adolescents et jeunes adultes suicidants (15-35 ans) en France et au Vietnam - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2011

Cultural comparison of personality traits, life events, coping strategies and social support among adolescents and young adults suicide (15-35 years) in France and Vietnam

Comparaison culturelle des traits de personnalité, événements de vie, stratégies de coping et soutien social entre les adolescents et jeunes adultes suicidants (15-35 ans) en France et au Vietnam

Abstract

The objective of this research was to determine whether french suicide attempters differ from vietnamese suicide attempters on personality traits, life events, coping strategies, and social support ; this would suggest that there are universal factors leading to a suicide attempt. The aim of this study was also to determine whether french and vietnamese controls differ on personality traits, life events, coping strategies and social support ; this would indicate whether some factors are specific to each culture. Twenty-two vietnamese suicide attempters, 22 vietnamese controls, 28 french suicide attempters and 28 french controls, all free of psychiatric disease, were studied. All groups were matched on age, sex, and education. The following tests were administered : the MMPI-2 (ECPA, 1996), a questionnaire of life events (adapted for adults from one developed by Diwo, 1999), the Brief Cope by Carver (french version by Muller & Spitz, 2003), and the social support questionnaire by Sarason et al. (french version by Bruchon-Schweitzer et al., 1997). The results showed that french and vietnamese suicide attempters have specific personality traits, caracterized by paranoïd, schizophrenic, and psychastenic traits. French and vietnamese controls share common personality traits, independent of their culture. French and vietnamese suicide attempters do not share any life events. French suicide attempters had more family problems, whereas vietnamese suicide attempters had more individual and work-related problems. All suicide attempters lived more negative life events and these were perceived as more stressful. Both french and vietnamese suicide attempters have a coping strategy less based on acceptance than their controls. French suicide attempters also had coping strategies more centered on denial and substance use than their controls. Vietnamese suicide attempters had a coping strategy more centered on religion than french suicide attempters, who in turn had coping strategies more centered on blame and substance use than their vietnamese counterparts. French controls expressed more their feelings, and had a coping strategy more centered on blame, and less on religion, relative to vietnamese controls. French suicide attempters had a smaller social network, but were as satisfied as controls from the support obtained. Vietnamese suicide attempters had equivalent social networks compared to their controls, but were more satisfied than controls about the social support obtained. In conclusion, these results suggest that there are specific personality traits that characterize suicide attempters in at least two cultures. These traits are necessary, but not sufficient for a suicide attempt. This research shows that other contextual factors are necessary for a suicide attempt, and that these factors are culture-dependent
L’objectif de ce travail de recherche est de déterminer si les suicidants français diffèrent des suicidants vietnamiens au niveau des traits de personnalité, des évènements de vie, des stratégies de coping et du soutien social, ce qui nous permettrait de mettre en évidence des facteurs universels déclencheurs du passage à l’acte suicidaire. De même, il s’agit de déterminer si les témoins français et vietnamiens diffèrent entre eux concernant les traits de personnalité, des évènements de vie, des stratégies de coping et le soutien social, des résultats qui nous permettront de vérifier s’il existe des facteurs culturels spécifiques à chaque groupe. Vingt-deux suicidants et 22 témoins vietnamiens non psychiatriques ont été évalués, ainsi que 28 suicidants et 28 témoins français non psychiatriques. Tous les groupes étaient appariés pour l’âge, le sexe et le niveau d’études. Les tests suivants ont été administrés : le MMPI-2 (ECPA, 1996), le questionnaire d’évènements de vie pour adolescents (adapté aux adultes à partir de la version française de Diwo, 1999), la Brief Cope de Carver (version française, Muller et Spitz, 2003), et le questionnaire de soutien social (version française, Bruchon-Schweitzer et al., 1997). Les résultats ont montré que les suicidants français et vietnamiens ont des traits spécifiques de personnalité, caractérisés par un profil associant des traits paranoïaques, schizophréniques et psychasthéniques, et que les témoins français et vietnamiens partagent des traits communs de personnalité indépendamment de la culture. Les suicidants français et vietnamiens ne partagent aucun évènement de vie en commun. En effet, les suicidants français ont plus de difficultés au niveau familial que les suicidants vietnamiens qui eux, ont plus de problèmes individuels et plus de problèmes centrés sur le travail. Cependant, tous les suicidants ont connu plus d’évènements de vie négatifs que leurs témoins et les ont vécus de manière plus stressante. Les suicidants français et vietnamiens ont une stratégie de coping moins centrée sur l’acceptation que leurs témoins. Les suicidants français ont également des stratégies de coping plus centrées sur le déni et l’utilisation de substances que leurs témoins. Les suicidants vietnamiens ont une stratégie de coping plus centrée sur la religion que les suicidants français, alors que les suicidants français ont une stratégie plus centrée sur le blâme que les suicidants vietnamiens. Les témoins français expriment plus leurs sentiments, ont une stratégie de coping plus centrée sur le blâme et moins centrée sur la religion que les témoins vietnamiens. Les suicidants français ont un réseau moins étendu de personnes disponibles, mais ils sont aussi satisfaits du soutien obtenu que leurs témoins. Les suicidants vietnamiens ont un réseau social égal à leurs témoins mais sont plus satisfaits du soutien obtenu que leurs témoins. En conlusion, ces résultats montrent qu’il existe des traits spécifiques de personnalité des suicidants, au moins dans deux cultures. Ces traits sont nécessaires mais pas suffisants pour le passage à l’acte suicidaire. En effet, les facteurs contextuels déclencheurs de la tentative de suicide sont indispensables, et ceux-ci dépendent de la culture
No file

Dates and versions

tel-01752281 , version 1 (29-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01752281 , version 1

Intranet access

Cite

Thu-Tram Pham. Comparaison culturelle des traits de personnalité, événements de vie, stratégies de coping et soutien social entre les adolescents et jeunes adultes suicidants (15-35 ans) en France et au Vietnam. Psychologie. Université Paul Verlaine - Metz, 2011. Français. ⟨NNT : 2011METZ020L⟩. ⟨tel-01752281⟩
34 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More