Mesure de la liaison insuline-récepteur par cytométrie en flux - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 1992

Flow cytofluorometric analysis of insulin binding by im-9 human lymphocytes

Mesure de la liaison insuline-récepteur par cytométrie en flux

Olivier Ziegler

Abstract

Not available
L'auteur a reproduit la méthode de Maron et Kahn qui utilise un complexe insuline/anticorps anti-insuline/anticorps anti-igg marque au fitc, sur des lymphocytes im-9. Son inconvénient majeur est de comporter 3 étapes et d'être dépendante de la qualité de l'anticorps. Trois autres approches sont comparées à la méthode précédente. Les ligands sont l'insuline-fitc, et les insulines-biotine (b) et biotinamidocaproyl (bac) revelables par la streptavidine couplée à la phycoérythrine. Les deux insulines biotinylées et la méthode de Kahn permettent d'obtenir une courbe de saturation, image en miroir de la courbe d'inhibition compétitive obtenue avec l'insuline marquée à l'iode 125. Les insulines b et bac ont une meilleure affinité et une meilleure spécificité que l'insuline-fitc. L'auteur étudie les caractéristiques de la liaison insuline-récepteur avec les insulines biotinylées: régulation négative, coopérativité négative, dépendance du ph. Il n'existe pas de relation entre le stade de croissance cellulaire et l'apparition des récepteurs à l'insuline. L'incubation des cellules avec du cholestérol tend à provoquer une diminution du nombre des récepteurs. L'effet rigidifiant de celui-ci sur la membrane cellulaire est estimé par l'anisotropie de fluorescence du dph. L'action de la metformine sur la liaison de l'insuline est nulle pour des concentrations pharmacologiquement actives. Enfin l'auteur met en évidence une fixation spécifique de l'insuline sur les monocytes du sang circulant, identifiés par un anticorps anti-cd14. En conclusion, cette nouvelle approche permet de mesurer en même temps la viabilité cellulaire et les paramètres de liaison de l'insuline, ce que ne peut faire la méthode isotopique. Elle a deux limites principales: la nécessité d'un nombre minimum de récepteurs par cellule et la difficulté de tester les faibles doses d'insuline
No file

Dates and versions

tel-01753503 , version 1 (29-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01753503 , version 1

Intranet access

Cite

Olivier Ziegler. Mesure de la liaison insuline-récepteur par cytométrie en flux. Autre. Université Henri Poincaré - Nancy 1, 1992. Français. ⟨NNT : 1992NAN10388⟩. ⟨tel-01753503⟩
25 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More