La relation entraîneur-entraîné en tennis : liens familiaux et construction subjective - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2006

The coach-player relationship in tennis : family bonds and development of a subjective identity

La relation entraîneur-entraîné en tennis : liens familiaux et construction subjective

Sophie Huguet
  • Function : Author
  • PersonId : 775714
  • IdRef : 111286549

Abstract

The coach-athlete relationship is considered as a determining aspect of sport's performance. Coaches have to rely on their scientific knowledge to prepare their athletes to achieve their highest goals. Contrary to other research on sport psychology who based their studies on the interaction with a social or leadership focus, the psychoanalysis approach proposes to deal with the singularity of each athlete's psychic structure. The concept of transference helps to understand that previous relationships with significant others may have consequences on their next relationships. This study aims to analyse the affective process behind the coach-athlete relationship and how the affective demand evolve from childhood to adulthood depending on the athlete's family structure. We interviewed 14 high level players and analysed them as case studies. This case series shows similarities in terms of structure between athletes. The affective demands towards the coach evolve depending on whether the athlete has decided that the primary motivation to compete is the desire to play for him/herself or whether he/she remains dependant on the coach's desire.
Comprendre la relation qui lie l'athlète à son entraîneur nécessite d'analyser la singularité des sujets, tant l'équation repose sur des histoires uniques qui ne sauraient se généraliser à toutes les relations entraîneurs-entraînés. L'approche psychanalytique permet ainsi d'interroger les liens transférentiels, comme éléments supportant l'acte de performance (Labridy, 1997). En continuité d'une précédente étude (Huguet, 2004), cette recherche examine l'évolution temporelle des rapports à l'entraîneur et de la structuration psychique des joueurs(ses) en fonction de leur construction subjective du lien familial. Des entretiens cliniques ont été menés sur 14 joueurs (ses) de haut niveau (agée entre 13 et 29 ans), permettant de dégager des similarités de structuration. La relecture des études de cas indiquent bien une discontinuité entre temps de l'enfance et temps de l'adolescence et passage au professionnalisme dans le lien à l'entraîneur. Un lien affectif à l'entraîneur perdurera dans la poursuite des identifications familiales ou bien à partir d'une séparation de son désir et de celui de l'Autre, une place nouvelle sera donnée.
Fichier principal
Vignette du fichier
SCD_T_2006_0112_HUGUET.pdf (18.79 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-01754313 , version 1 (30-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01754313 , version 1

Cite

Sophie Huguet. La relation entraîneur-entraîné en tennis : liens familiaux et construction subjective. Education. Université Henri Poincaré - Nancy 1, 2006. Français. ⟨NNT : 2006NAN10112⟩. ⟨tel-01754313⟩
467 View
110 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More