Classement mécanique des bois de structure. Prise en compte des singularités dans la modélisation du comportement mécanique - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2015

Strength grading of structural timber. Consideration of local singularities to predict mechanical properties

Classement mécanique des bois de structure. Prise en compte des singularités dans la modélisation du comportement mécanique

Abstract

The methods described in Eurocode 5 must be applied to the calculation of timber structures. The application of these methods requires prescribers to use wood whose mechanical properties are guaranteed. To assign a board to a class, three properties must be guaranteed: the density, the modulus of elasticity (MOE) and bending strength (MOR). The determination of the density and MOE is already mastered; the remaining technological obstacle concerns the prediction of MOR. The possibility to improve the prediction by measuring singularities (knot or slope of grain) or keeping the traceability of forest data has been investigated. Strength grading is governed by standards and the predictions quality of mechanical properties is not sufficient to evaluate the grading efficiency. Therefore the efficiency between different technologies has been compared on species with high harvest potential in France (Douglas fir, spruce and oak). The problems encountered when glulam beams are split have been analyzed. Particularly, the strength loss caused by the splitting process has been detailed and compared to the normative recommendations
Pour le calcul de structures en bois, il convient d'appliquer les méthodes décrites dans l'Eurocode 5. L'application de ces méthodes oblige les prescripteurs à utiliser du bois classé, c'est à dire du bois dont les propriétés mécaniques sont garanties. L'attribution d'un sciage à une classe nécessite de garantir trois propriétés : la masse volumique, le module d'élasticité (MOE) et la résistance à la flexion (MOR). La détermination de la masse volumique et du MOE est relativement bien maitrisée, le verrou technologique restant concerne la prédiction du MOR. La possibilité d'améliorer cette prédiction par l'ajout de la mesure de singularités (nodosité ou pente de fil) ou de données sylvicoles dans des modèles a ainsi été étudiée. L'attribution d'un sciage à une classe mécanique est régie par des normes et la qualité de la prédiction des propriétés mécaniques n'est pas suffisante pour juger du rendement réel du classement d'un lot de sciages. C'est pourquoi les rendements de classement obtenus entre différentes technologies ont été comparés sur des essences présentant un fort potentiel de récolte en France (le douglas, l'épicéa et le chêne). La problématique de la refente de poutres en bois lamellé-collé a elle aussi été abordée. La perte de résistance engendrée par le processus de refente a ainsi été détaillée et confrontée aux recommandations normatives
Fichier principal
Vignette du fichier
DDOC_T_2015_0142_VIGUIER.pdf (4.07 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

tel-01754622 , version 1 (30-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01754622 , version 1

Cite

Joffrey Viguier. Classement mécanique des bois de structure. Prise en compte des singularités dans la modélisation du comportement mécanique. Autre. Université de Lorraine, 2015. Français. ⟨NNT : 2015LORR0142⟩. ⟨tel-01754622⟩
196 View
6919 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More