La tradition dans l'oeuvre architecturale de Kenzo Tange : Quelques points de convergence avec la linguistique - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 1992

Tradition in Kenzo Tange's architectural work : Some converging points with linguistics

La tradition dans l'oeuvre architecturale de Kenzo Tange : Quelques points de convergence avec la linguistique

Abstract

This work of about one hundred and fifty plans and realizations is constituted of two stages : on the one hand a fonctionalist stage and on the other one a structuralist stage. We can observe a double influence of the japanese tradition over this modern architect, a yayoi influence and a jomon one. The dynamic tradition, such a catalyst stimulates the creative activity, without the least trace in the result. The historic context modifies a plan according to the way in which a co-text, a sentence gives a meaning to a word. A double tendancy, both aesthetic and vitalist is remarkable in japanese tradition. Tradition in Kenzo Tange's architectural work applies to material, vocabulary and relationship, Tange has opted for modern materials, concrete instead of wood and glass instead of paper, but surprisingly enough, the forms remains traditional. The use of concrete and steel is sometimes reminiscent of traditional wooden structure. As for vocabulary, Tange readjusts the traditional elements to modern constructions. For instance, the verandah (engawa) and the canopy (hi sashi), two highly characteristic things of japanese traditional architecture, are re-used as terrace-balcony. As for results, there is a persistence of traditional relations in the modern constructions. For instance, the flexibility of a space by the means of sliding wall remains nearly the same going from a traditional space to a modern one.
L'oeuvre de Tange d'environ cent cinquante projets ou réalisations comporte deux phases : une étape fonctionnaliste et une étape structuraliste. Nous observons une double influence de la tradition japonaise sur cet architecte moderne, une influence yayoi et une influence jomon. La tradition dynamique, telle un catalyseur stimule l'activité créatrice, mais sans laisser la moindre trace dans le résultat. Le contexte historique modifie un projet à la manière dont un co-texte, une phrase donne sens au mot, une double tendance, esthétique et vitaliste se dégage de la tradition japonaise. La tradition dans l'oeuvre architecturale de Kenzo Tange s'exerce sur le matériau, le lexique et les relations. Tange a opté pour les matériaux modernes, le béton à la place du bois et le verre à la place du papier, mais les formes restent étonnament traditionnelles, l'utilisation du béton et de l'acier évoque parfois les structures traditionnelles en bois. Au niveau du lexique, Tange réadapte les éléments traditionnels aux constructions modernes. Par exemple, la véranda (engawa) et l'auvent (hi sashi) bien caractéristiques de l'architecture traditionnelle japonaise sont réutilisés sous forme de terrasse-balcon. Au niveau des relations, il y a une persistance des relations traditionnelles dans les constructions modernes. Par exemple la flexibilité d'un espace au moyen de parois coulissantes reste quasiment la même en passant d'un espace traditionnel à un espace moderne.

Domains

Linguistics
Fichier principal
Vignette du fichier
1992NAN21011.pdf (30.08 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-01776510 , version 1 (24-04-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01776510 , version 1

Cite

Bernard Tchoudi. La tradition dans l'oeuvre architecturale de Kenzo Tange : Quelques points de convergence avec la linguistique. Linguistique. Université Nancy 2, 1992. Français. ⟨NNT : 1992NAN21011⟩. ⟨tel-01776510⟩
155 View
32 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More