Elaboration d'un système de comptes économiques articulés de la forêt au niveau national - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 1997

Elaboration of a consistent system of economic forest accounts at the national level

Elaboration d'un système de comptes économiques articulés de la forêt au niveau national

Abstract

Today, an emphasis is put on a better integration of environmental and economic items in national accounts. It needs the development of methods adapted to the context of each kind of resources. This thesis aims at elaborating such methods of forestry. Where forest surveys exist, physical stock and flow accounts can be elaborated. Physical flows are then valued in monetary terms using either market, direct non-market, or indirect non-market valuation methods. They can be completed with other monetary flows such as management costs. This comprehensive knowledge of monetary flows is used in order to account for future costs and revenues of one stand or tree along time; the value of stocks can be calculated as the sum of discounted net future revenues. This approach brings physical and monetary stock and flow accounts in completion. This scheme has been developed both in even-aged and uneven-aged forestry, by using only market valuation. However, costs of forest misuses can be calculated (deforestation costs, costs of an early or late harvest, cost of too heavy or too light thinning...). In the same way, the true production of silviculture can be taken into account, including the growth value. Finally, although this approach is presented at the level of national accounts it could be led for a given forest estate as well
L’accent est mis aujourd'hui sur une meilleure intégration des aspects économiques et environnementaux dans les comptes nationaux. Pour cela, le développement de méthodes adaptées au contexte de chaque type de ressource doit être envisagé. Cette thèse a pour objectif d'élaborer de telles méthodes pour la forêt. Là où existent des inventions forestiers, des comptes physiques de stock et de flux peuvent être réalises. Les flux physiques sont ensuite valorisés sous forme monétaire en utilisant soit des valeurs de marche, soit des évaluations non marchandes, directes ou indirectes. Ils sont complétés par des flux monétaires tels que les couts de gestion. Toutes ces informations monétaires permettent d'estimer les couts et revenus futurs d'un peuplement ou d'un arbre au cours du temps; la valeur des stocks est alors calculée en tant que somme des revenus nets futurs actualisés. Cette approche achève l'ensemble des comptes physiques et monétaires de flux et de stocks. Ce schéma a été développé à la fois pour des forêts équiennes et inéquiennes, mais uniquement à partir de valeurs marchandes. Cependant, les couts liés à des usages contestables de la forêt peuvent être calculés (couts de défrichement, de coupes anticipées ou tardives, trop lourdes ou trop légères,...). De la même façon, la véritable production de la sylviculture peut être prise en compte, y compris la valeur de la croissance. Finalement, bien que cette approche soit présentée au niveau des comptes nationaux, elle pourrait tout aussi bien être mise en œuvre pour une forêt donnée.
No file

Dates and versions

tel-01776999 , version 1 (24-04-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01776999 , version 1

Intranet access

Cite

Jean-Luc Peyron. Elaboration d'un système de comptes économiques articulés de la forêt au niveau national. Economies et finances. Université Nancy 2, 1997. Français. ⟨NNT : 1997NAN20001⟩. ⟨tel-01776999⟩
50 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More