Optimization of superoxide dismutase determination and evaluation of total sod in a freshwater bivalve (Unio tumidus) during physiological conditions and during chemical stress - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 1996

Optimization of superoxide dismutase determination and evaluation of total sod in a freshwater bivalve (Unio tumidus) during physiological conditions and during chemical stress

Mise au point des mesures et détermination des activités superoxyde dismutases totales chez Unio tumidus, bivalve dulçaquicole en conditions physiologiques et de stress chimique

(1)
1

Abstract

The aim of this work was to evaluate the potential utility of superoxide dismutase as indicator of exposure to toxicants in a freshwater mussel, Unio tumidus. Four methods were tested for the measurement of SOD. The method of Paoletti and al. (1986) was retained and used for determination of basal activities in reference site. No effect of encagement was seen in a first study. Effects of a complex industrial effluent (PAH, PCB, metals) were tested afterwards during a field study : mussels encaged were placed upstream and downstream the pollution source for two or four weeks. The total activity of SOD was constant and similar to the activity in the reference site. SOD activity was not modified after exposure to copper or/and thiram for three days in the laboratory
Cette étude s'inscrit dans le cadre d'une recherche de biomarqueurs à long terme de pollutions hydriques diffuses. Le rôle des superoxyde dismutases est important dans la lutte contre les stress oxydants, ces enzymes servent à éliminer les radicaux superoxyde formés en conditions physiologiques ou lors de la métabolisation de certains xénobiotiques. La première partie de ce travail a consisté en la recherche d'une méthode de dosage fiable et rapide. Deux méthodes ont été retenues: la méthode de Paoletti et al. (1986) et la méthode de McCord et Fridovich, 1969. Puis les activités ont été déterminées sur des individus de sites témoins non pollués au printemps et en automne. En dehors d'un pic d'activité SOD au mois de septembre, nous n'avons pas mis en évidence de différence entre sites ou entre saisons. La distinction de la Mn-SOD et de la CuZn-SOD a été tentée par inhibition et par isoélectrofocalisation. Le pHi de la CuZn-SOD de Unio tumidus est de 4,9. L'encagement des moules n'induit pas de modification des activités SOD. Des transferts vers des sites contaminés par des PAHs, PCBs et métaux n'ont pas permis de mettre en évidence d'induction ou d'inhibition de l'activité enzymatique totale. Des intoxications en laboratoire par du cuivre et du thiram ont donné des niveaux de SOD stables quelles que soient les conditions
Fichier principal
Vignette du fichier
Jacquin_Porretaz.Marie_Cecile.SMZ9636.pdf (14.5 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

tel-01777145 , version 1 (24-04-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01777145 , version 1

Cite

Marie-Cécile Jacquin-Porretaz. Mise au point des mesures et détermination des activités superoxyde dismutases totales chez Unio tumidus, bivalve dulçaquicole en conditions physiologiques et de stress chimique. Toxicologie. Université Paul Verlaine - Metz, 1996. Français. ⟨NNT : 1996METZ036S⟩. ⟨tel-01777145⟩
113 View
1276 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More