Transferts culturels et gastronomie : les relations entre la France et le Maroc de la fin du XIXe siècle jusqu’à nos jours - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2018

Cultural transfers and gastronomy : relations between France and Morocco since the end of the 19th century until nowadays

Transferts culturels et gastronomie : les relations entre la France et le Maroc de la fin du XIXe siècle jusqu’à nos jours

Abstract

At a time when political debates are crystallizing around multiculturalism, fear of globalization and furthermore the recent arrival of migrants in a Europe which is developing a withdrawal into itself, it seems important to restore some historical depth to the exchanges between the various shores of the Mediterranean area. Food as an object of analysis shows how different countries have so much culturally influenced one another that it is difficult today to determine exactly from where does a recipe comes. However, there is still resistance to certain cultural traits of “the Other” and this is reflected in one’s eating habits. This research studies the gastronomic relations between France and Morocco using the cultural transfer paradigm that shows how recipes could or couldn’t cross borders (in the cultural and geographical meaning) and why. Three context typologies have been defined. Colonization causes one of the great "meetings" that have marked the two societies until today given that in a colonial context food is in the center of power relations. The second factor of the "encounter" between those two societies is the the context of international migration. Migrants and immigrants have a role in cultural gastronomic transfers between their origin country and France, especially because it is chosen by many Moroccan migrants to settle in France by opening restaurants. The migrant has a role of innovator in gastronomic matters while we also see evolving the French and European companies practices towards this migration. Briefly, through eating practices, notions of integration, assimilation and acculturation are re-examined. Finally, the research concludes with an overall vision of globalization and Morocco's political will to use its gastronomic resources to position itself on the international stage
À l’heure où les débats politiques se cristallisent autour du multiculturalisme, de la peur de la mondialisation et des récentes arrivées de migrants, ceci dans une Europe qui développe un repli sur soi, il semble important de redonner une profondeur historique aux échanges de toutes sortes entre les différentes rives de la Méditerranée. La cuisine en tant qu’objet d’analyse montre comment différents pays ont pu s’influencer mutuellement culturellement au point qu’il est difficile aujourd’hui de déterminer exactement l’origine d’une recette. Cependant, il existe toujours des résistances à certains traits culturels de l’Autre et ceci se voit à travers les habitudes alimentaires. Ce travail de recherche étudie les relations gastronomiques entre la France et le Maroc en utilisant le paradigme du transfert culturel. Il montre comment un aliment ou une recette passe ou non les frontières (culturelles et géographiques) et pourquoi. Pour cela, trois contextes ont été définis. La colonisation provoque une des grandes « rencontres » ayant marqué les deux sociétés jusqu’à aujourd’hui. L’alimentation est en effet au cœur des rapports de pouvoir en contexte colonial. Le deuxième facteur de la « rencontre » entre ces deux sociétés est le phénomène migratoire. Après avoir déterminé ses propres stratégies pour se nourrir lui-même en tant qu’individu, le migrant a un rôle dans les transferts culturels gastronomiques entre son pays et la France, notamment lorsque l’on sait que le secteur de l’alimentation est choisi par beaucoup de migrants marocains pour s’installer en France. Le migrant a un rôle d’innovateur en matière gastronomique pendant que l’on voit aussi évoluer les pratiques des sociétés française et européenne au regard de cette migration. En somme, à travers les pratiques alimentaires, les notions d’intégration, d’assimilation et d’acculturation sont réinterrogées. La recherche se termine enfin par une vision d’ensemble qui est celle de la mondialisation et de la volonté politique du Maroc d’utiliser ses ressources d’ordre gastronomique pour se placer sur la scène internationale.
Fichier principal
Vignette du fichier
DDOC_T_2018_0306_CAQUEL.pdf (10.57 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

tel-02140459 , version 1 (17-01-2020)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02140459 , version 1

Cite

Caquel Marie. Transferts culturels et gastronomie : les relations entre la France et le Maroc de la fin du XIXe siècle jusqu’à nos jours. Histoire. Université de Lorraine, 2018. Français. ⟨NNT : 2018LORR0306⟩. ⟨tel-02140459⟩
407 View
4097 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More