L’engagement syndical de la CFDT dans les reconversions des bassins industriels de Pompey et de Pont-à-Mousson des années 1960 aux années 1990 - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2020

The Union Commitment of CFDT in restructuring of Pompey and Pont-à-Mousson industrial area from 1960 to 1990

L’engagement syndical de la CFDT dans les reconversions des bassins industriels de Pompey et de Pont-à-Mousson des années 1960 aux années 1990

Abstract

The Industrial areas of Pompey and Pont-à-Mousson belong to the most active areas of Lorraine’s steel industry. Pompey’s Steelworks was created in 1872 by Auguste Dupont and Alphonse Dreyfus and Pont-à-Mousson’s Foundries were created in 1856 by Xavier Rogé. Both companies have a glorious past but they have developed in different ways. Indeed, post-war economic boom was the Golden Age for Lorraine’s steel industry It has stimuled the rise of industry. Important events in the 60s and 70s, such as the first oil shock led Lorraine and its industry to an economic and industrial crisis and created an context ofsocial tensions context. Pompey’s Steelworks suffered from this industrial crisis despite significant investment and restructuring.Pont-a-Mousson’s Foundries, however didn’t face this crisis thanks to their type of production and their industrial, commercial and financial strategies. It will be important to understand this difference and focus on the way set up by these two industrial sites in order to respond to this financial and economic crunch. This research will also invlovle the union position of the CFDT in these two industrial areas. This union was created in 1964, after the break-away from the CFTC and secularization in the future programm. It’s very active in both plants thanks to some of its charismastic union leaders like Yvon Tondon Antoine « Tony » Troglic, Jacques Chérèque.Our research will focus on what the CFDT action is in the social conflicts and struggles linked with Lorraine’s desindustrialization. We will study the differences in union action between both sites which will give us the keys to understand and compare their industrial activity regarding for the period until 1970.The Pont-à-Mousson firm has now refocused its business on pipe manufacturing, in a multi-material group, Saint-Gobain. Pompey closed in 1986 and a building site industrial restructuring opened.This doctoral thesis proposes a technical, industrial, economic and social study of the phenomenon of de-industrialization of Lorraine from 1960 to the present. The social aspect is important in order to understand and compare the action of the CFDT in the industrial areas Pompey and Pont-à-Mousson, particularly in terms of employment and social support to workers.
Les bassins industriels de Pompey et de Pont-à-Mousson appartiennent aux bassins les plus actifs de la sidérurgie lorraine. Les Aciéries de Pompey, créées en 1872 par Auguste Dupont et Alphonse Dreyfus connues pour leurs aciers spéciaux, les Fonderies de Pont-à-Mousson créées par Xavier Rogé en 1856, connues pour son savoir-faire dans la production de tuyau d’adduction d’eau en fonte, sont deux entreprises sidérurgiques au passé glorieux mais avec une destinée opposée.En effet, les « Trente Glorieuses » sont l’âge d’or pour la sidérurgie lorraine, moteur de cette expansion. Les évènements des années 1960-1970 comme le premier choc pétrolier ont conduit la Lorraine et son industrie dans un climat de crise économique, industrielle et de tensions sociales. Les Aciéries de Pompey subissent cette crise industrielle malgré d’importants investissements et restructurations. Les Fonderies de Pont-à-Mousson n’ont pas connu cette crise en raison du type de production et des stratégies financières, industrielles et commerciales utilisées. Il est important de comprendre cette différence et de travailler sur les moyens mis en place par ces deux sites industriels pour réagir face à cette crise.Ces travaux mettent en jeu la position de la CFDT dans ces deux bassins industriels. Ce syndicat créé en 1964 suite à la déconfessionnalisation et à la rupture avec la CFTC est très actif dans ces deux usines au travers de leaders syndicaux tels qu’Yvon Tondon, Antoine « Tony » Troglic, Jacques Chérèque. Nos travaux portent sur l’action syndicale de la CFDT dans les conflits et luttes sociales associés à cette désindustrialisation. Nous verrons la différence d’actions syndicales entre les deux sites, ce qui nous donnera des clefs de compréhension et de comparaison, en ce qui concerne la poursuite de l’activité industrielle dans les années 1970-1980 de Pont-à-Mousson et de Pompey. Pont-à-Mousson ayant recentré son activité autour du tuyau mais au sein d’un groupe mutli-matériaux, Saint Gobain. Les Aciéries de Pompey ferment leurs portes en 1986 pour laisser place à un chantier de reconversions industrielles. Cette thèse propose donc l’étude technique, industrielle, économique et sociale du phénomène de la désindustrialisation de la Lorraine à partir de 1960. La dimension sociale est importante afin de comprendre et de comparer l’action de la CFDT dans les bassins industriels de Pompey et de Pont-à-Mousson, notamment en termes de négociations sociales, d’emploi et de reconversions des ouvriers.
No file

Dates and versions

tel-02987834 , version 1 (04-11-2020)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02987834 , version 1

Intranet access

Cite

Pierre Toussenot. L’engagement syndical de la CFDT dans les reconversions des bassins industriels de Pompey et de Pont-à-Mousson des années 1960 aux années 1990. Histoire. Université de Lorraine, 2020. Français. ⟨NNT : 2020LORR0099⟩. ⟨tel-02987834⟩
97 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More