La question comme outil de construction de l’intercompréhension en réunion de travail - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2020

Questions as a tool for cross-comprehension in work meetings

La question comme outil de construction de l’intercompréhension en réunion de travail

Abstract

This thesis aims at analyzing how questions work during work meetings, while exploring how they are linked to cross-comprehension. Rooted in the sociolinguistics of verbal interactions framework, this study required to create an eclectic theoretical framework made up of different disciplinary fields. This tailor-made framework allowed for different but complementary approaches to shed light on this phenomenon taking place in a complex context and subjected to multiple challenges. Thus, we seek to understand what role questions play in the speakers’ cross-comprehension process whilst analyzing their sociolinguistic, interactional and pragmatic features in work situations. The constitution and analysis of a 15 hours and 40 minutes corpus accounting for approximately 229,000 transcribed words allowed us to identify several ways questions work in the making of cross-comprehension. We looked at three phenomenon that are rarely described in scientific literature on questions: semi-assertions, suspensive questions and hybrid questions.
Cette thèse cherche à analyser le fonctionnement des questions lors de réunions de travail, tout en explorant leur lien à l’intercompréhension. Prenant son ancrage dans la sociolinguistique des interactions verbales, cette étude a nécessité la mise en place d’un cadre théorique éclectique composé de différents champs disciplinaires. Ce cadre sur-mesure permet à des approches différentes mais complémentaires d’éclairer la compréhension de ce phénomène inscrit dans un contexte complexe soumis à de multiples enjeux. Nous cherchons ainsi à comprendre comment les questions participent à l’intercompréhension des locuteurs, tout en analysant leurs spécificités sociolinguistiques, interactionnelles et pragmatiques en situation de travail. La constitution et l’analyse d’un corpus de quinze heures quarante d’enregistrement représentant environ 229 000 mots transcrits nous ont permis d’identifier plusieurs fonctionnements des questions à l’oeuvre dans la construction de l’intercompréhension. Nous nous intéressons ainsi à trois phénomènes peu décrits dans la littérature scientifique consacrée aux questions : les semi-assertions, les questions suspensives et les questions hybrides.
Fichier principal
Vignette du fichier
DDOC_T_2020_0233_DIVOUX.pdf (2.6 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-03153385 , version 1 (26-02-2021)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03153385 , version 1

Cite

Anouchka Divoux. La question comme outil de construction de l’intercompréhension en réunion de travail. Linguistique. Université de Lorraine, 2020. Français. ⟨NNT : 2020LORR0233⟩. ⟨tel-03153385⟩
154 View
456 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More