Les lieux dans l’oeuvre de Jean-Marie Gustave Le Clézio - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2020

Places in the work of Jean-Marie Gustave Le Clézio

Les lieux dans l’oeuvre de Jean-Marie Gustave Le Clézio

Abstract

Engaging reflection on places or space, in a novel, is very important, but also very difficult, because it is at all textual levels. It is to approach a system of relations in which all the elements which forge it are interdependent and whose functioning creates meaning. This is why, when we try to understand a novel. We must not simply describe the places; we must go beyond and grasp what organizes space and gives it meaning. It must be recognized that the designated place is never a neutral or insignificant element. This evidence appears strongly in the reading of the art work. Talking about places at Le Clézio, it is to speak of a complex space, with multiple dimensions, it is, in fact, reflect on the relations that the text institutes between all its elements and which contribute to give meaning to the narrative. From this point of view, there emerges from the Leclozian work a recurrence from one book to another of a few places drawn from the experience of the writer. Bearing testimony of a time and described in a poetic way. These places can be divided into three spaces: the Desert, the City, the Sea. These are the obsessional themes of Le Clézio that can be found by browsing his literary production. These three subjects would carry in them a duality: nature opposed to civilization. The Clézio is attracted by the vast expanses, by the immense and unlimited spaces, these original places, where everything is pure, unused by the duration of time and not marked by human action: it is the desert, it is the sea.To these mythical spaces is opposed the western civilization incarnated by urban society, a society depicted negatively: space divided, divided into neighborhoods, urban society, that is to say the city,reflects social divisions and inequalities. It represents the place where men are confined, deprived of contact with nature and with others, and where the dislocation of the person who enters or feeds himself is organized this dichotomy between two worlds suggests that there can be no compromise between nature and humanity except through the abandonment of all social responsibilities and characteristics. But nothing is less certain. On the contrary, we believe that the Leclesian thought has several levels of reading and raises a dichotomy between two worlds, which suggests that there can be no compromise between nature and humanity except at the price of the abandonment of all responsibilities and social characteristics. But nothing is less certain. "Is it true that Le Clezio tries to introduce us into a universe split in two: one good, the other bad? - Do we rather assume a poetic approach to places? - Is not the purpose of Le Clézio to paint his vision of the world? - And if the Leclozian work is finally an autobiography. It is the object of this work to bring an answer to these questions.
Engager la réflexion sur le thème du lieu dans un roman est très important, mais aussi très difficile, car il se situe souvent à tous les niveaux textuels. C’est pourquoi, lorsqu’on cherche à comprendre une fiction, il ne faut pas se contenter de décrire les lieux abordés ; il importe d’aller au-delà et saisir ce qui organise l’espace et lui confère parfois un rôle de personnage. Autrement dit, le lieu désigné n’est jamais un élément neutre ou insignifiant. Cette évidence apparaît avec force à la lecture de l’œuvre de Le Clézio. Parler des lieux chez l’auteur, c’est alors parler d’un espace complexe, aux dimensions multiples et variées (littéraire, sociologique, politique, philosophique, voire métaphysique) ; c’est, en fait, réfléchir sur les relations que le texte institue entre tous ses éléments et qui contribuent à donner du sens au récit. Sur ce plan, il se dégage de l’écriture leclézienne une récurrence, d’un livre à l’autre, de quelques lieux puisés dans le vécu de l’auteur, portant témoignage d’une époque et décrits d’une manière poétique, parfois avec fureur. Ces lieux peuvent être ramenés à deux espaces essentiels : la ville et l’espace naturel. Ce sont là deux thèmes obsessionnels du romancier-poète que l’on retrouve en parcourant sa production littéraire. Ces deux lieux porteraient en eux une dualité : la nature opposée à la civilisation. Le Clézio est en effet attiré par les vastes étendues, par les espaces immenses et illimités, ces lieux originels, où tout est pur, non usés par la durée du temps et non marqués par l’intervention de l’homme. À ces espaces mythiques s’oppose la civilisation occidentale, incarnée par la société urbaine, une société dépeinte négativement : espace de métal et du ciment, constamment caché derrière la brume, la société urbaine est un lieu de malaise et d’angoisse ; elle représente l’endroit où les hommes sont isolés, enfermés dans leur solitude et privés du contact avec la nature et avec les autres. Cette dichotomie entre deux mondes fait penser qu’il ne peut exister de compromis entre la nature et l’humanité. Or, rien n’est moins sûr. La pensée leclézienne comporte en effet plusieurs niveaux de lecture et soulève de nombreux questionnements : - Est-il vrai que Le Clézio essaye de nous introduire dans un univers scindé en deux : l’un bon et « sauvage », gardant ses liens avec le sacré, les origines, le mythe ; l’autre mauvais et menaçant, illustré par la ville labyrinthe et l’excès de la modernité ? - Assistons-nous plutôt à une approche poétique des lieux ? - Le but de Le Clézio n’est-il pas de peindre sa vision d’un monde, où le « Je » et le « Nous » se rencontrent et se découvrent mutuellement ? - Et si l’œuvre leclézienne ne fait que poser une question existentielle : ne sommes-nous pas qu’une infime partie de la vie régissant le cosmos ? C’est l’objet de ce travail d’apporter un début de réponse à ces interrogations.
No file

Dates and versions

tel-03204079 , version 1 (21-04-2021)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03204079 , version 1

Intranet access

Cite

Mohamed Daw. Les lieux dans l’oeuvre de Jean-Marie Gustave Le Clézio. Littératures. Université de Lorraine, 2020. Français. ⟨NNT : 2020LORR0272⟩. ⟨tel-03204079⟩
152 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More