The Yaou and Couriège gold mineralisations (Guiana Shield) : from primary enrichment to secondary processes - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2020

The Yaou and Couriège gold mineralisations (Guiana Shield) : from primary enrichment to secondary processes

Les minéralisations aurifères de Yaou et Couriège (Bouclier Guyanais) : des modalités de l’enrichissement primaire aux processus secondaires

Abstract

Gold deposits located in French Guiana (France, South America) within Rhyacian terranes (2.3-2.05 Ga), are the witnesses of the Trans-Amazonian orogeny. These deposits, in the Guiana Shield, are covered by a dense rainforest where well-developed lateritic profiles leave little outcrop of unaltered bedrock. Considering this specific context, this thesis is interested in defining (i) what are the primary gold mineralisation processes and (ii) what is their preservation and enrichment (or not) during secondary supergene processes and is based on two case studies: the Yaou deposit and the Couriège prospect. At Yaou, intrusive bodies (quartz monzodiorite), mainly hosting gold mineralisation, are aligned along a sinistral shear zone affecting a volcano-sedimentary sequence. A polyphase tectono-magmatic evolution, of 5 deformation phases, is proposed at the scale of the mineralized camp. Associated with this deformation framework are two gold events which control the overall gold budget of the deposit. The intrusion hosting the mineralisation is dated at 2130.6 ± 5.8 Ma (U-Pb on zircon). The modalities of supergene processes are studied at the Couriège prospect, which includes several gold occurrences associated either with pyrite-rich quartz veins within in situ lateritic profiles, or with colluvial and alluvial horizons. Two profiles were studied to assess the role of supergene processes in the modification of primary (hypogene) mineralisation. The Achman Giraud site is characterised by an authigenic alteration profile with gold-bearing quartz veins. The weak vertical and lateral dispersion of gold, the predominantly primary character of the gold grains, and the limited evidence of supergene gold reprecipitation, argue for minor supergene remobilisation without clear evidence for gold enrichment during lateritisation. The Lupe site exposes a gold-bearing detrital horizon truncating a barren lateritic profile. Gold is present as electrum inclusions in partially goethitised detrital pyrite crystals and as free gold grains exhibiting a sub-rounded shape, mechanical transport marks and Ag-depleted rim, suggesting transport and exposure to weathering over significant distance and time.
Les minéralisations aurifères situées en Guyane (France, Amérique du Sud) sont localisées au sein de terrains d’âge rhyacien (2.3-2.05 Ga), témoins de l’orogenèse Transamazonienne. Ces gisements du Bouclier Guyanais sont masqués par une forêt dense sous laquelle des profils latéritiques bien développés laissent peu d’affleurement de roche non altérée. Considérant ce contexte spécifique, cette thèse s’intéresse à définir (i) quels sont les processus de minéralisation d’or primaire et (ii) quel est leur préservation et enrichissement (ou non) au cours des processus supergènes secondaires et se base sur deux sites d’étude : le gisement de Yaou et le prospect de Couriège. À Yaou, des corps intrusifs (quartz monzodiorite), encaissant principalement la minéralisation aurifère, sont alignés le long d'une zone de cisaillement à cinématique sénestre affectant un ensemble volcano-sédimentaire. Une évolution tectono-magmatique polyphasée, impliquant 5 phases de déformation, est proposée à l'échelle du camp minéralisé. Sont associés à cette séquence de déformation, deux événements aurifères qui contrôlent le budget aurifère global du gisement. L’intrusion porteuse de la minéralisation est datée à 2130,6 ± 5,8 Ma (U-Pb sur zircon). Les modalités des processus supergènes sont étudiées dans le prospect de Couriège, qui comportent plusieurs indices aurifères associés soit à des veines de quartz riches en pyrite au sein de profils latéritiques en place, soit à des colluvions et alluvions. Le profil du site d’Achman Giraud est caractérisé par un profil d'altération authigénique développé sur un protolithe d’amphibolite avec des veines de quartz aurifères. La dispersion verticale et latérale de l’or peu importante, le caractère principalement primaire des grains d'or et les preuves limitées de reprécipitation de l'or supergène, plaident en faveur d'une faible remobilisation supergène sans preuve évidente d'enrichissement au cours de la latéritisation. Le profil du site de Lupe expose un horizon colluvionnaire aurifère tronquant un profil latéritique stérile. L’or est présent sous forme d'inclusions d'électrum dans des cristaux de pyrite détritiques centimétriques partiellement goethitisés et sous forme de grains d'or libres qui présentent une forme subarrondie, des marques de transport mécanique et des bordures appauvries en Ag, suggérant un transport significatif ainsi qu’une altération supergène.
Fichier principal
Vignette du fichier
DDOC_T_2020_0265_COMBES.pdf (40.63 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-03272400 , version 1 (17-12-2021)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03272400 , version 1

Cite

Vincent Combes. The Yaou and Couriège gold mineralisations (Guiana Shield) : from primary enrichment to secondary processes. Earth Sciences. Université de Lorraine, 2020. English. ⟨NNT : 2020LORR0265⟩. ⟨tel-03272400⟩
91 View
9 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More