Conception d’un processus de prévention et de régulation des risques psychosociaux : étude conduite en EHPAD - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2020

Designing a process for the prevention and regulation of psychosocial risks : study conducted in EHPAD

Conception d’un processus de prévention et de régulation des risques psychosociaux : étude conduite en EHPAD

Abstract

Psychosocial risks are a public health issue and hospital staff are no exception. The evaluation of professional risks, including psychosocial risks, aims at setting up preventive actions in order to ensure a better protection of the employees. In recent years, this sector has seen major advances in taking action against RPS due to personnel who are particularly exposed to RPS. The prevention of PSR is regulated, but this does not suggest any particular methodology to carry out the action plan, despite the adoption of a participative approach for the hospital civil service.In this context, the thesis focuses on the design of a process for the prevention and regulation of PSR. We have developed an intervention process aimed at the prevention of PSR, based on a mixed approach, which combines diagnosis (qualitative method) with the development of an action plan produced during three working groups (qualitative methods). In this process, we also propose to conduct interviews upstream of the work groups in order to further circumscribe the real risk and establish a possible distance with the perceived risks. Each group is based on a particular form of animation: 1) an animation focused on causes and solutions by using reminders oriented on causes and then on solutions, 2) an animation focused on the search for solutions by using reminders oriented on solutions and 3) an animation for the validation of solutions enriched by the psychologist's expertise. The challenge is to characterize these animation methods and to study their impact on collective activity. Each meeting was filmed, the issued productions were transcribed and analyzed by means of a content analysis to study chronologically the actions carried out in the language productions and to assign them an operative function. We also carried out a structural analysis in order to identify the positioning of the contents. Finally, we use a cognitive-discursive analysis with the Tropes software; the objective here is to identify the different language indicators present and to identify the discursive style of these meetings. We observe that whatever the animation, the search for solutions, animated or not by the speaker, has been combined with the evocation of causes, arguments and counter-arguments, facts and anecdotes. The cognitive-discursive analysis shows whatever the meeting, the majority of participants adopted an argumentative style, characterized by an anchorage in the real through the majority use of state verbs. The average length of meetings is 1 hour and 40 minutes and the treatment of a risk of 56 minutes.The elaborated action plans, 96% validated by the "solutions-validation" groups, testify to the interest of these collective activities. Finally, it seems judicious to conduct individual interviews. This prerequisite allows them to proceed with co-constructions that are more anchored in the reality of the situations to be improved. This individual space for discussion seems to be an alliance and gives the employee a certain recognition.
Les risques psychosociaux sont un enjeu de santé publique et le personnel hospitalier n’y échappe pas. L’évaluation des risques professionnels incluant les risques psychosociaux a pour objectif la mise en place d’actions de prévention afin d’assurer une meilleure protection des salariés. Depuis quelques années, ce secteur connait des avancées phares pour agir contre les RPS en raison d’un personnel particulièrement exposé aux RPS. La prévention des RPS est règlementée, mais celle-ci ne suggère pas de méthodologie particulière pour réaliser le plan d’actions, nonobstant l’adoption d’une approche participative pour la fonction publique hospitalière. Dans ce contexte, la thèse porte sur la conception d’un processus de prévention et de régulation des RPS. Nous avons développé un processus d’intervention visant la prévention des RPS, en nous appuyant sur une démarche mixte, qui combine le diagnostic (méthode qualitative) au développement d’un plan d’actions produit au cours de trois collectifs de travail (méthodes qualitatives). Nous proposons également dans ce processus de conduire des entretiens en amont des groupes de travail pour davantage circonscrire le risque réel et établir une éventuelle distance avec les risques perçus. Chaque collectif repose sur une forme d’animation particulière : 1) une animation focalisée sur les causes et les solutions en utilisant des relances orientées sur les causes puis sur les solutions, 2) une animation focalisée sur la recherche de solutions en utilisant des relances orientées sur les solutions et 3) une animation de validation des solutions enrichie de l’expertise du psychologue. L’enjeu est de caractériser ces méthodes d’animation et d’étudier leur impact sur l’activité collective. Chaque réunion a été filmée, les productions émises ont été transcrites et analysées au moyen d’une analyse de contenu pour étudier chronologiquement les actions réalisées dans les productions langagières et de leur affecter une fonction opératoire. Nous avons également procédé à une analyse structurelle afin d’identifier le positionnement des contenus. Enfin nous avons recours à une analyse cognitivo- discursive avec le logiciel Tropes ; l’objectif ici est de repérer les différents indicateurs langagiers en présence et d’identifier le style discursif de ces réunions. Nous observons que quel que soit le mode d’animation, la recherche de solutions, animée ou non de relances orientées causes par l’intervenant, a été combinée à l’évocation de causes, d’arguments et contre-arguments, de faits et d’anecdotes. L’analyse cognitivo- discursive fait ressortir que quelle que soit la réunion, les participants ont majoritairement adopté un style argumentatif, caractérisé par un ancrage dans le réel via l’emploi majoritaire de verbes d’état. La durée moyenne des réunions est de 1h40 et le traitement d’un risque de 56 minutes. Les plans d’actions élaborés validés à 96% par les collectifs « solutions-validation » témoignent de l’intérêt de ces animations en collectif. Enfin, il apparait judicieux de conduire les entretiens individuels en amont. Ce préalable permet de procéder à des co-constructions davantage ancrées dans le réel des situations à améliorer. Cet espace de parole individuel semble constituer une alliance et confère au salarié une certaine reconnaissance.
No file

Dates and versions

tel-03331280 , version 1 (01-09-2021)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03331280 , version 1

Cite

Nathalie Erudel. Conception d’un processus de prévention et de régulation des risques psychosociaux : étude conduite en EHPAD. Psychologie. Université de Lorraine, 2020. Français. ⟨NNT : 2020LORR0288⟩. ⟨tel-03331280⟩
87 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More