Étude de l’interaction des norovirus avec les antigènes tissulaires de groupes sanguins humains au cours de l’inactivation virale - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2021

Interaction of noroviruses with histo-blood group antigens during viral inactivation

Étude de l’interaction des norovirus avec les antigènes tissulaires de groupes sanguins humains au cours de l’inactivation virale

Abstract

Noroviruses (NoVs) are one of the leading causes of gastroenteritis worldwide. The detection of NoVs in food and water is performed by using molecular tools, but they do not provide information about NoV infectivity when their genome is detected. The recognition of the cellular receptor prior the detection of viral genome could limit the overestimation of the viral hazard by excluding non-infectious particles having altered capsid. Many studies have shown that the specific interaction between histo-blood group antigens (HBGA) and the viral capsid promotes the infection of NoVs in humans. These complex carbohydrates, found in saliva and on the surface of intestinal cells, are described as attachment factors but it is not excluded that they may play a role of cellular co-receptor or a role of protection of NoVs against the stresses found in the gastrointestinal tract before reaching its host cell. Firstly, inactivation factors that viruses can encountered before reaching the human intestine (i.e. acid pH, proteolytic enzymes) have been tested to evaluate the role of NoV protection by HBGAs. Secondly, various inactivation treatments (i.e. natural ageing, heat, oxidants) have been tested to evaluate the capacity of HBGA-binding to the GII.4 NoV capsids, and thus the capsid integrity. Using complementary methodological approaches, it was evidenced that the interaction between HBGAs and viral capsid did not protect GII.4 NoV against acid pH and proteolytic enzymes. Then, our results have demonstrated that the HBGA-binding to the capsid could select GII.4 NoVs having structured capsids. However, this approach displays some drawbacks for inactivation treatments which induce minor changes in the capsid integrity, suggesting that the loss of the HBGA-binding to the NoV capsid could not always be correlated to the loss of the NoV infectivity.
Les norovirus (NoV) sont l’une des principales causes de gastro-entérites dans le monde. La recherche des NoV dans les aliments et l’eau est réalisée à l’aide des techniques de biologie moléculaire mais elles présentent l’inconvénient de ne pas apporter d’information sur le caractère infectieux des virus. La détection du génome d’un virus capable de reconnaître préalablement son récepteur cellulaire pourrait limiter la surestimation du danger viral en excluant les particules non infectieuses n’ayant plus de capside intègre. Plusieurs études ont montré que l’interaction spécifique de la capside avec des antigènes tissulaires de groupes sanguins (HBGA) favorisait l’infection des NoV chez l’Homme. Ces sucres complexes, retrouvés dans la salive et à la surface des cellules intestinales, sont considérés comme des facteurs d’attachement mais il n’est pas exclu qu’ils puissent jouer un rôle de (co)-récepteur cellulaire ou un rôle de protection des NoV vis-à-vis des stress imposés par le système digestif de l’Homme avant d’atteindre sa cellule hôte. Dans un premier temps, des facteurs d’inactivation que les virus sont susceptibles de rencontrer avant leur arrivée dans l’intestin de l’Homme (i.e. pH acide, enzymes protéolytiques) ont été testés pour évaluer le rôle de protection des NoV par les HBGA. Dans un second temps, des traitements d’inactivation (i.e. vieillissement naturel, chaleur, oxydants) ont été testés pour évaluer le maintien de la fixation des HBGA par les capsides de NoV GII.4, et donc de l’intégrité de la capside virale. Par des approches méthodologiques complémentaires, il a été montré que l’interaction avec les HBGA ne protégeait pas les NoV GII.4 vis-à-vis du pH acide et des enzymes protéolytiques. Ensuite, nos résultats ont mis en évidence que la fixation spécifique des NoV aux HBGA permettait de sélectionner les virus possédant encore des capsides structurées. Cependant, cette approche montre certaines limites lorsque les traitements induisent des modifications mineures au niveau de la capside, suggérant que la perte de la fixation des HBGA par les capsides ne puisse pas toujours être corrélée à la perte du caractère infectieux des NoV.
Fichier principal
Vignette du fichier
DDOC_T_2021_0030_CHASSAING.pdf (15.81 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-03335496 , version 1 (06-09-2021)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03335496 , version 1

Cite

Manon Chassaing. Étude de l’interaction des norovirus avec les antigènes tissulaires de groupes sanguins humains au cours de l’inactivation virale. Virologie. Université de Lorraine, 2021. Français. ⟨NNT : 2021LORR0030⟩. ⟨tel-03335496⟩
126 View
40 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More